Suivez-nous
Lincoln au Bardo
par (Libraire)
9 janvier 2019

Vertigineux, éblouissant, sont les premiers mots pour qualifier le premier roman du nouvelliste Georges Saunders dont l'audace et l'ambition ont été couronnées du Man Booker Prize en 2017.
Comment parvenir à résumer, sans le trahir, un livre d'une telle richesse et d'une originalité si époustouflante?
L'action se déroule la nuit du 25 février 1862: Abraham Lincoln vient d'enterrer son fils chéri Willie âgé de 11 ans. Dévasté par le chagrin, il se rend seul dans le cimetière ou repose l'ange dans son caisson de souffrance, afin de le serrer dans ses bras une dernière fois.
Mais dans le bardo (sorte de purgatoire bouddhiste) ou l'enfant est retenu prisonnier en attendant le passage vers l'au-delà, des dizaines d'âmes en peine errent hantées par des spectres démoniaques: souhaits, souvenirs, complaintes et désirs, une effroyable cantilène accompagne alors le président dont l'intrusion inopinée perturbe les limbes.
Cette divine comédie qui mélange les genres avec brio est une expérience de lecture déconcertante et totalement géniale. Un roman choral incomparable, cocasse et émouvant à la fois, une cacophonie étourdissante de vie.
A découvrir de toute urgence

Tous les conseils de lecture

"L’école des rives"
Le , L'Armitière

Jules se souvient de son passé. Il grandit dans les années 1930 sur les bords de Seine, en Normandie. Le port de Rouen est alors une ruche où foisonnent les grues autour des cargos, des derniers voiliers. Les bandes de gamins jouent, se défient le long des quais, naviguent sur le fleuve et affrontent mille dangers.
Pourquoi le jeune garçon porte-t-il une cicatrice au visage, tout comme son meilleur ami Marius au passé lourd et mystérieux ? Quel est le fil invisible qui les unie tous les deux ?

"L’école des rives" est un roman d’apprentissage, les premiers pas d’un petit bonhomme sensible, courageux, tendre et drôle. Cet ouvrage nous fait découvrir ses amis, son école, la rue et sa famille dont son père marin qui décrit ses voyages à travers le monde. C’est un voyage haut en couleurs à travers l’amitié, le bonheur, la peur, les premiers amours…

Yvan Michotte, qui vit et écrit en Normandie, aime dévoiler les charmes de sa région natale. Auteur de cinq romans policiers, son ouvrage, "Louise des ombres" a reçu le prix Sang pour sang polar en 2017. Cette fois, "L’école des rives" plonge le lecteur dans un univers différent débordant d’émotion. On retrouve avec plaisir les personnages truculents que l’auteur aime dépeindre, et cet univers si particulier qui est le sien. Ce roman est un bel hommage à la vie, l’amour et l’amitié. C’est une leçon de bonheur au style alerte et poétique.

Tous les événements