Suivez-nous
Le Sel de tous les oublis

Le Sel de tous les oublis

Yasmina Khadra

Julliard

  • par (Libraire)
    15 octobre 2020

    Algérie, années 60, Dalal quitte son mari Adem et s'en va rejoindre un autre. Abandonné, Adem va devenir un naufragé de la vie, cherchant un sens à sa nouvelle existence.
    A la fois sombre et sublime, ce roman picaresque est une réussite !

    Marie, libraire Charlemagne Hyères


  • par (Libraire)
    21 septembre 2020

    Une errance

    Abandonnée par sa dulcinée, le narrateur quitte tout et part à la recherche de sa destinée. Une errance dans l'Algérie nouvellement indépendante du milieu des années 60 qui le mène de rencontres en rencontres, plus étonnantes les unes que les autres et le conduit face à la réalité de son destin et de celui de son pays. Dans ce roman original, décalé et inattendu, Yasmina Khadra surprend agréablement en prenant le risque de se réinventer.


  • par (Libraire)
    21 septembre 2020

    Métaphore poétique et magnifique

    Adem perd tout lorsque sa femme décide du jour au lendemain de le quitter pour rejoindre son amant.
    Loin d’exercer la vengeance à laquelle le pousserait sa culture ou les traditions, il décide que sa seule victime sera lui-même.
    Il plaque tout et fuit seul à la découverte de ce nouveau pays qu’est l’Algérie émancipée du joug colonial.
    Au gré de rencontres aussi inattendues qu’incroyables, il va se rendre compte qu’un tyran en a remplacé un autre. C’est un Adem aussi désabusé que replié sur lui-même qui va finalement rencontrer Hadda, mais comment se faire aimer lorsqu’on se déteste soi-même ?
    Une histoire magique et envoutante, un conte cruel et réaliste.
    Yasmina Khadra ne nous déçoit jamais.


  • par (Libraire)
    18 septembre 2020

    Tout en lyrisme, Khadra illustre à la fois la cruauté de l'espoir vain de l'homme, qui possède souvent avec avidité et maladroitement et l'homme trop lâche et faible pour accepter dans toute sa lucidité la force et l'importance insoupçonnée de la femme.

    Adem perd tout au départ de sa femme, il lui faudra beaucoup d'épreuves, de rencontres chanceuses et terribles pour y faire face et l'accepter.

    Emprunt de poésie, de philosophie, ce personnage nous fera atteindre le sel de tous les oublis pour mieux rappeler à notre souvenir que nous avons besoin des autres pour vivre.

    Jessy


  • 8 septembre 2020

    Khadra où l'on ne l'attendait pas .....

    Un jour de déception amoureuse, Y. Khadra croise le chemin de clochards qu'il trouve magnifiques et lui inspirent ce conte initiatique et philosophique. Il dresse, autour d'un protagoniste déprimé et obtu, des portraits de compagnons de route attachants qui donnent à ce roman une dimension positive.


  • par (Libraire)
    28 août 2020

    Nous sommes dans l'Algérie des années 60, Adem Naît-Gacem incapable de surmonter le départ de sa femme, décide de tout quitter et de partir sur les chemins. Des rencontres incroyables jalonneront sa route.
    Réflexion sur l'amour, la rupture et l'acceptation.


  • par (Libraire)
    23 août 2020

    Le sel du romanesque

    " Certaines blessures atteignent la plénitude du malheur dès lors que l'on cherche à comprendre pourquoi ce qui a importé plus que tout au monde doit cesser de compter". Adem Naït-Gacem en fait l'épreuve, immodérément. Son épouse vient de le quitter, avec elle c'est tout son univers et ses repères qui s'écroulent. Il décide de tout laisser, abandonnant son métier d'instituteur, son logement, les siens, pour entreprendre une errance sans but, avec pour seul bagage sa douleur, sa rancœur, son déni. Il va faire pourtant bon nombre de rencontres singulières, avec des personnages hauts en couleurs, capables de lui ouvrir de nouvelles perspectives, d'autres horizons, de l'aider à surmonter et à apprendre beaucoup de lui, des autres, de l'existence. Antihéros rongé par la mélancolie, l'aveuglement et l'incompréhension, son cheminement sera pavé d'épreuves et hanté par des questionnements incessants, éprouvants, "stériles"...
    "Nul orietur" sans acception, sans écoute et sans volonté farouche d'accéder à la paix .
    S'offre au lecteur, par les voix de ces différents acteurs en présence, une très belle réflexion sur l'amour (le sel de la vie), sa puissance et sur la femme, ses droits, sa liberté et le respect qu'il convient toujours de lui allouer.
    Quelle passionnante histoire narrée par Yasmina Khadra dont il est si bon de retrouver les mots, le ton, le talent : sans conteste une plume puissante de notre scène littéraire et de cette rentrée ! Incontournable.


  • par (Libraire)
    22 août 2020

    Si un jour, ne serait-ce qu'un instant, vous avez vraiment éprouvé l'amour, alors vous comprendrez ce héros désemparé.
    Adem abandonne son reste à vivre, sa normalité pour oublier. Un vagabondage poussé à l'extrême, une fuite en avant faite de rencontres improbables qui l'amènera à affronter ses démons intérieurs.