Suivez-nous

555, Roman

Hélène Gestern

Arléa

  • 31 mai 2022

    Conseillé par Caroline

    Au cœur de Paris, dans un atelier de menuiserie et de lutherie, Grégoire Coblence découvre dans la doublure d'un étui à violoncelle, ce qui semble être une partition de Domenico Scarlatti. Mais quelques jours après cette découverte, l'atelier est vandalisé, deux violons sont volés et la partition disparaît.
    Hélène Gestern, autrice notamment d'"Eux sur la photo", donne cette fois la voix à cinq personnages qui vont se rencontrer, s'entrecroiser, nous raconter leur passion de la musique et tout faire pour retrouver cette mystérieuse partition. Un roman choral magnifique, qui nous tient en haleine et qui plaira autant aux amateurs de musique qu'aux novices.


  • par (Libraire)
    22 avril 2022

    GROS COUP DE COEUR!!!

    Roman digne d’un très bon policier qui nous plonge
    dans la course folle de cinq protagonistes qui partent à sa recherche et tentent
    d'élucider ce mystère. Tous ces personnages se retrouvent dans l’amour de la
    musique qui les transcende. Le personnage principal de ce roman est bien la
    musique.
    Hélène Gestern arrive subtilement à nous restituer, de son écriture ciselée, les émotions liées à la musique. Une lecture pleine de suspens qui passionne dès les premières pages. Ne surtout pas penser que ce n’est pas accessible sans être mélomane, je ne le suis pas et je me suis surprise à écouter des sonates pendant ma lecture. Un moment de grâce...


  • 28 mars 2022

    555 sonates

    555 Hélène Gestern
    La découverte puis la disparition d’une hypothétique 556ème sonate de l’illustre Domenico Scarlatti (grand virtuose baroque italien né en 1685) va plonger plusieurs personnages dans une quête palpitante de cette partition
    - Giancarlo Albizon, luthier italien talentueux et Grégoire Coblence, ébéniste
    - Joris de Jonche, riche collectionneur et mécène
    - Rodolphe Luzin-Farge, musicologue,
    - Manig Terzian, célèbre claveciniste et sa petite-nièce Alice musicienne prometteuse.
    Tous passionnés, liés par la musique et en particulier par l’œuvre réputée de Sarcatti.

    Hélène Gestern, documentée, captive le lecteur avec une intrigue maîtrisée, sous la forme d’un roman choral et musical, très fluide, où chaque destin sera remis en question par le secret de cette partition.
    Construction rythmée entretenant le suspens avec une 6ème voix énigmatique tirant les ficelles jusqu’au dénouement.
    Addictif.


  • par (Libraire)
    19 mars 2022

    Coup de cœur de Laëtitia

    Entrez dans le monde feutré de la lutherie et de la musique classique ! Dans ce roman à l'écriture épurée et très agréable, Hélène Gestern nous entraine à la poursuite d'une partition disparue, jonglant avec habileté entre les différents personnages et installant son intrigue avec minutie. Au fil du récit, on découvre un peu plus tous les protagonistes de cette affaire et l'on s'y attache aussi beaucoup. Un vrai bijou ciselé du début à la fin, à déguster et à apprécier comme une belle sonate...

    Librairie La Promesse de l'Aube


  • par (Libraire)
    9 mars 2022

    Une lecture Scarlattienne

    Roman choral, « 555 » fait référence aux sonates de Scarlatti et nous emporte dans les coulisses du monde musical.
    Entre luthier, ébéniste et concertistes, les mélomanes et amateurs de suspens sauront se régaler.
    À lire au son de la musique de Scarlatti !

    Isabelle


  • par (Libraire)
    8 mars 2022

    Un magnifique roman choral à 5 voix où la découverte d'une mystérieuse partition fait tourner les têtes et chavirer les cœurs.
    Par son intrigue énigmatique, construite comme un jeu de piste, et ses personnages singuliers qui peu à peu prennent chair, Hélène Gestern nous fait partager sa passion pour le compositeur Scarlatti et son pouvoir consolateur.


  • par (Libraire)
    4 mars 2022

    Tous les matins du monde...

    « On dirait des bulles précieuses de l'eau, ou bien les gouttes de la beauté ruisselante: ce sont les sonates de Domenico Scarlatti »

    Et si Scarlatti, célèbre compositeur du XVIIIe siècle, avait écrit non pas 555 sonates mais 556 ?
    Voilà le secret que Grégoire, associé d’un luthier, met à jour en découvrant une mystérieuse partition.

    Lettre d’amour à la musique, à ceux qui la pratiquent, qui l’écoutent, et à ceux qui la composent 555 joue de son mystère pour écrire une symphonie à voix multiples et au goût d’indicible


  • 2 mars 2022

    555. C'est le nombre de sonates pour clavecin qu'a composées Domenico Scarlatti, musicien italien de génie né au 17ème siècle. 250 ans après sa mort, une mystérieuse partition soigneusement glissée dans l'étui d'un violoncelle, resurgit dans l'atelier commun d'un ébéniste et d'un luthier pour disparaître à nouveau. Serait-ce une 556ème sonate du compositeur virtuose ? Dans ce roman choral et musical, savamment orchestré par Hélène Gestern qui distille habilement les indices et les interrogations au fil des pages, cinq personnages tous liés à la musique et à Scarlatti vont tour à tour prendre la parole et essayer de remettre la main sur la fameuse partition. Et tous se posent la même question : qui mène le jeu ? Un roman haletant tout entier traversé par la musique.


  • par (Libraire)
    28 février 2022

    coup de cœur de Sophie

    Domenico Scarletti (1685-1757) est compositeur baroque pour clavecin renommé pour ces « essercizi » ou sonates.
    Un jour en restaurant un étui pour violoncelle on retrouve une vieille partition qui pourrait être une inédite de ce musicien, mais quelques jours plus tard elle est dérobée et alors le microcosme des collectionneurs, artistes est en effervescence et qu’un anonyme semble orchestrer cette agitation …
    Hélène Gestern auteur reconnue avec notamment les magnifiques « eux sur la photo » et « l’odeur de la foret » nous invite à découvrir l’œuvre de ce claveciniste à travers une intrigue machiavélique écrite avec virtuosité. Les cinq personnages principaux ont chacun une voix dans ce roman choral et chacun à leur manière écrivent l’histoire de cette partition au final apothéotique !!!


  • 25 février 2022

    Derrière ce titre bien mystérieux se cache le nombre de sonates composées par Scarlatti. Or, de nos jours, une partition est découverte dans la doublure d'un étui de violoncelle qui pourrait bien être la 556e...
    Une machination sophistiquée est à l'œuvre ! Accompagnons les 5 protagonistes dans leur compréhension de cette troublante énigme...