Suivez-nous

Zizi Cabane

Bérengère Cournut

Le Tripode

  • Conseillé par (Libraire)
    21 novembre 2022

    Une écriture enchanteresse dont Bérengère Cournut a le secret. Après la disparition d'Odile, mère de 3 enfants et femme adorée de Ferment, la famille doit se réinventer, la maison se réorganiser. Quand une source prend possession des murs, la cohabitation se fait hasardeuse. Pourtant la vie poursuit son cours. Entouré d'un père qui veut sauver la maison de la noyade, d'une tante pleine d'affection, d'un pépé aux longues jambes, d'une présence maternelle, Béguin l'ainé, Chiffon le benjamin, et Zizi Cabane la petite dernière vont vivre leur vie d'enfant en apprivoisant le chagrin et l’absence. Des chapitres courts où les voix s'entremêlent afin de nous faire voyager quelques heures dans une monde poétique.

    Delphine.


  • Conseillé par (Libraire)
    20 octobre 2022

    Onirique et poétique

    « Il était une fois … ». Imaginez vous revenir en enfance, le soir sous la couette. Votre papa ou votre maman vous lisent un livre, un conte probablement. Zizi Cabane débute un peu comme cela, une impression de fable. D’abord une famille: une maman, un papa et trois enfants, comme une famille d’ogres sauf que tous les cinq sont gentils. Au contraire ils les aiment et leur donnent leurs prénoms non pas à la naissance mais quand ils ont un peu vécu: Chiffon, Béguin et Zizi Cabane.
    Et puis il y a la forêt, les collines, et la maison. Un jour la maman, Odile, disparait sans raison et la maison prend l’eau, une source l’envahit et la famille doit rejoindre le cabanon au bas du terrain. La vie est chamboulée. On ne peut plus vivre comme avant.

    Souvent c’est la plus jeune, Zizi Cabane, qui raconte du haut de sa petite enfance. Béguin ajoute parfois son grain de sel. Comme son père, Ferment. Ou O, la mère devenue élément liquide qui observe tout. Mais on ne se perd pas, on sinue entre les émotions des membres de la famille, on cherche la lumière dans les rivières souterraines. Et puis … Et puis c’est tout. On ne raconte pas la poésie. On ne l’explique pas. On n’explique pas la magie des images, de la végétation qui envahit tout. On ne raconte pas Chiffon qui trace sur des chiffons usagés des cartes magnifiques. On ne parle pas du père qui creuse la nuit pour extraire la boule qui l’étouffe depuis la disparition de sa femme. Sinon à quoi cela servirait les livres? Et les magnifiques romans comme celui-ci?

    « Il était une fois »… un livre poétique et magnifique capable de vous emmener ailleurs. Aux frontières du réel et de l’imaginaire.

    Bérengère Cournut qui écrit des romans depuis plus de vingt années a connu un immense succès avec son ouvrage précédent « De pierre et d’os ». Elle poursuit son cheminement avec sa manière unique de nous prendre par la main dans son univers qui lui est si propre, celui de la nature, celui de personnages féminins en route pour combler la perte d’un proche. Avec Zizi Cabane, elle nous fait partager sa vision animiste du monde, la recherche de forces telluriques naturelles supérieures à nos existences. La Nature, comme le vent qui refroidit le corps et le coeur de Zizi, relie les personnages de la famille qui s’est élargie, pour les aider à accepter le deuil.

    On se laisse embarquer par le courant, on se blottit sous la couette, on regarde le dessin exceptionnel de la couverture, on tend l’oreille pour écouter la suite: « Il était une fois »… un livre poétique et magnifique capable de vous emmener ailleurs. Aux frontières du réel et de l’imaginaire.


  • Conseillé par (Libraire)
    15 octobre 2022

    La mère de Béguin, Chiffon et Zizi a disparu… ou plutôt, elle s'est transformée. En quoi? Vous le découvrirez en ouvrant ce très joli roman… Encore une fois, Bérangère Cornut nous offre sa vision d'une chose, au final, assez ordinaire qui est le "deuil" au travers d'une famille plutôt extraordinaire. Un livre qui apaise et illumine les douleurs.

    Pauline


  • Conseillé par (Libraire)
    12 octobre 2022

    ♥♥♥ Bérengère COURNOT ♥♥♥

    Zizi Cabane est le surnom de la benjamine de la fratrie. La mère a quitté le "navire" et celui-ci prend l'eau, au sens propre comme au figuré.
    Le père se débrouille mais heureusement des âmes bienveillantes vont prendre soin de cette famille cabossée mais attachante.
    Chaque enfant s'en sortira.

    Manon, libraire Charlemagne La Valette


  • Conseillé par (Libraire)
    27 septembre 2022

    C'est un vrai plaisir de retrouver la plume de Bérengère Cournut. L'autrice mêle habilement la légèreté de l'enfance à la rudesse du deuil, le tout avec une poésie et un farfelu qui embarque son lecteur.
    Avec Zizi Cabane, nous entrons dans une famille à la dérive. Après la disparition d'Odile, Ferment et ses trois enfants tentent de reprendre un quotidien mais rien ne va plus... Une source jaillit et menace de faire s'écrouler la maison. Tandis que Ferment s'acharne à combattre toute cette eau, les enfants grandissent entre le doux et l'amer de l'absence.
    Un vrai temps suspendu avec un arrière goût de miel.
    Faustine


  • Conseillé par (Libraire)
    10 septembre 2022

    A la fois tendre et poétique, ce texte aborde la disparition d'un être aimé.
    Etrangement jamais triste, ce roman choral est porté par les voix de personnages attachants et originaux.
    Gros coup de coeur.


  • Conseillé par (Libraire)
    8 septembre 2022

    Coup de Coeur d'Amélie

    ZIzi cabane est une petite fille. Sa maman vient de disparaitre. Avec ses deux frères et son papa, ils vont devoir d'adapter à cette nouvelle vie qui va leur réserver beaucoup de surprises et de rencontres !

    Encore une fois Berengère Cournut nous bouleverse avec une histoire pleine de tendresses et de fantaisies, entre rire et émotions.

    librairie La Promesse de l'Aube


  • Conseillé par (Libraire)
    5 septembre 2022

    Une famille composée de trois enfants vit heureuse dans une maison parmi les collines. Un jour, la mère, femme aimante pour ses enfants et amoureuse de son mari disparaît. C'est alors tout un univers étrange tissé de mystères, de forces venues des profondeurs des âges qui s'ouvrent à notre monde rationnel. Bérangère Cornut nourrit ce texte de ses univers précédents pour créer un roman à la force des légendes ou des croyances ancestrales. A travers le récit d'une fratrie peu ordinaire, d'un père abandonné, on entre dans un royaume à la fois inquiétant et réenchanté où chaque personnage se débat entre incompréhension des événements et invention de son destin. Zizi Cabane n'est pas un roman familial comme les autres; il vous entraîne loin des chemins bien pavés de la saga ou du simple parcours d'individus vers un mystère et une poésie tout à fait nouveaux. L'écriture de Bérengère Cornut exprime le plaisir puissant à nommer les hommes, les lieux et les choses et affirme le pouvoir de la création.


  • Conseillé par (Libraire)
    30 août 2022

    On adore !

    La mère de Zizi a disparu, la maison prend l'eau et son père se laisse couler. Mais Zizi et ses frères ont toute leur vie à explorer, à découvrir. Tandis que le monde se déploie devant eux, leur mère devenue eau, vent ou terre les suit, les accompagne et surtout les aime.
    Encore une fois Bérangère Cournut nous emmène dans un univers de poésie et de douceur avec un talent inimitable. On adore !


  • Conseillé par
    30 août 2022

    On adore !

    La mère de Zizi a disparu, la maison prend l'eau et son père se laisse couler. Mais Zizi et ses frères ont toute leur vie à explorer, à découvrir. Tandis que le monde se déploie devant eux, leur mère devenue eau, vent ou terre les suit, les accompagne et surtout les aime.
    Encore une fois Bérangère Cournut nous emmène dans un univers de poésie et de douceur avec un talent inimitable. On adore !


  • Conseillé par (Libraire)
    30 août 2022

    Mon coup de cœur de la rentrée littéraire 2022 !

    A la frontière du réel, ce récit évoque l'absence et la façon dont les membres d'une même famille vont composer avec la perte de l'être cher et se réinventer un chemin de vie.
    Un roman magnifique qui tel un baume au cœur apaise au fil de l'eau qui coule encore et encore ...


  • Conseillé par (Libraire)
    30 août 2022

    On adore !

    La mère de Zizi a disparu, la maison prend l'eau et son père se laisse couler. Mais Zizi et ses frères ont toute leur vie à explorer, à découvrir. Tandis que le monde se déploie devant eux, leur mère devenue eau, vent ou terre les suit, les accompagne et surtout les aime.
    Encore une fois Bérangère Cournut nous emmène dans un univers de poésie et de douceur avec un talent inimitable. On adore !


  • Conseillé par (Libraire)
    30 août 2022

    Conseillé par Alexandra, Manon T et Stéphanie

    Suite à la disparition d’Odile, la famille doit réapprendre à vivre sans cette figure maternelle. Malgré tout, les enfants comme les
    adultes sont traversés par de nouveaux élans de vie. Même la maison n’en fait qu’à sa tête. Quel est
    ce nouveau souffle qui semble traverser tout le monde ? Comment continuer à cheminer ? Trouve-t-
    on un jour un nouvel équilibre, ou la vie nous garde-t-elle en perpétuel mouvement ? Entre
    émerveillement et interrogation, il ne reste peut-être qu’à laisser la vie circuler en nous, et voir où
    elle nous mène.

    Bérengère Cournut nous propose un récit métaphorique et enveloppant. Un roman dans lequel
    l’enchantement se mêle au quotidien, où la poésie accompagne les épreuves, et où l’absence est
    une autre forme de présence. Un vrai coup de cœur pour ce livre qui nous offre des ressources, à la
    fois douces et puissantes, pour nous accompagner sur notre chemin de vie.


  • Conseillé par (Libraire)
    30 août 2022

    Au fil de l'eau.

    C'est l'histoire d'une famille qui va tenter de se reconstruire après la disparition de leur mère. Bérangère Cournut signe un conte fantastique, à la frontière du réel et du surnaturel. Superbe roman choral porté par une écriture poétique . Bouleversant. Sublime.
    A déguster !


  • Conseillé par (Libraire)
    29 août 2022

    Une fable poétique.

    C’est l’histoire d’une famille atypique qui a choisi de s’installer dans un coin ensoleillé, quelque part en France. Il y a les parents et leurs trois enfants, chacun portant un surnom fantaisiste : Ferment pour le père, Béguin et Chiffon pour les deux fils aînés, Zizi Cabane pour la petite dernière. Ils vivent tous ensemble dans une maison que le père construit. Il y a de l’amour, de la complicité et de la douceur. Mais un jour, la mère disparaît, sans explication. Il faut désormais vivre avec cette absence qui ne se laisse pourtant pas oublier. Lorsque la mère disparaît, une source éclot sous leur maison. L’eau imprègne le sol et les murs. Doucement, elle végétalise la construction que l'humain entreprend. La famille ne sachant contenir cette source, elle doit apprendre à cohabiter avec elle ; la laisser interroger leur existence.
    C’est une fable poétique qui aborde à la fois le thème du deuil et de la perte, de nos relations inter-familiales, de notre rapport au monde extérieur et à la Nature puissante qui le façonne... Un joli roman.


  • Conseillé par (Libraire)
    27 août 2022

    Encore un magnifique roman de Bérangère Cournut, cette fois-ci sur le thème de l'absence. Comment se (re)construire quand un être cher nous manque ? C'est l'épreuve que vont devoir traverser Ferment, Béguin, Chiffon et la toute jeune Zizi Cabane, à la disparition d'Odile...
    A travers une très attachante galerie de personnages, l'autrice nous offre un roman choral lumineux, poétique et délicatement farfelu. On a envie de relire certains passages à voix haute, tant la langue est unique...
    Superbe !


  • Conseillé par (Libraire)
    27 août 2022

    Dans ce récit onirique, l'eau porte une voix, celle d'Odile. Cette mère, épouse et sœur disparait subitement, tandis que la maison familiale accueille en son sein une source indomptable.
    Ferment, Béguin, Chiffon et Zizi Cabane vont alors grandir dans le berceau d'un deuil doux et lumineux.
    Bérengère Cournut nous livre cette tendre ode à l'absence, un coup de cœur de la rentrée !


  • Conseillé par (Libraire)
    27 août 2022

    Dans une campagne vallonnée, une famille vit une grande épreuve. Un jour, Odile, la mère, disparaît. En même temps, Fernent, le père, et ses trois enfants, Béguin, Chiffon et Zizi Cabane (quels drôles de prénoms ?!) sont mis à mal par l'arrivée de l'eau dans leur maison. Suintante d'abord, puis une vraie source qui s'installe et traverse la maison. En écho du texte, la voix d'Odile nous parvient en poème, et le lien magique entre sa disparition et l'arrivée de l'eau nous invite à lire autrement le destin de chacun.

    Caroline, libraire


  • Conseillé par (Libraire)
    27 août 2022

    ZIZI CABANE

    Quelle beauté que cette Zizi Cabane !!!
    Forte, poétique et drôle !
    Un jour, la mère disparaît, et Zizi Cabane et sa famille doivent apprendre à vivre sans elle. Cet évènement fondateur fera s'accomplir Zizi Cabane comme sœur, enfant et adulte.
    Une lecture optimiste sur les faits marquants de nos vies !


  • Conseillé par (Libraire)
    20 août 2022

    Merveilleux roman !

    Zizi Cabane transporte toute la beauté des contes. Les évènements qui se succèdent sont irréels, improbables et pourtant ! Ils prennent corps avec l''écriture de Bérangère Cournut. Comme un long poème fantasque qui nous emporte dans ses courants, Zizi cabane nous attrape et nous offre au passage des personnages si dégluingues qu'ils en deviennent presque vrais., du rêve en images, et des moments joyeux de tristesse.


  • Conseillé par (Libraire)
    18 août 2022

    Emouvant

    C'est l'histoire d'une famille et d'une maison. La leur. Ses personnages sont tous affublés de drôles de noms, comme pour échapper à une sorte d'ordre établi. Un sobriquet plutôt qu'un prénom lambda apposé dès la naissance leur convient mieux. Ce sera Ferment pour le père, Béguin, Chiffon et Zizi Cabane pour les enfants. Seul le prénom de l’épouse et de la mère restera intact. Odile.

    A la manière d'un conte, Bérengère Cornut nous entraîne dans une histoire familiale bouleversante. Odile disparaît un beau jour laissant derrière elle ses enfants et son époux bien-aimés. Esseulés, ils tentent malgré tout de survivre, chacun à leur façon. On ne sait ce qu'il s'est réellement passé...pour autant on devine. Même si chaque membre de la famille tente par tous les moyens de faire comme si Odile allait revenir. Ferment en particulier s'ingénie à rafistoler leur maison de fortune et surtout à dompter la source qui vient s'inviter chez eux. Elle est apparue subitement mettant à mal son installation brinquebalante.
    Usant de la métaphore pour échapper au poids des mots, l'auteur dévoile par petites touches, avec tact, délicatesse et pudeur, les personnalités de chacun. Tous sont touchants par leur singularité. S'il fallait les définir on userait volontiers de l'oxymore. Zizi Cabane, en est l'illustration parfaite. Elle deviendra au fil des pages, celle qui se démarque, celle qui aidera chacun à s'élever par-delà la douleur.
    Par endroit onirique et mélancolique, ce roman choral émeut au plus haut point.


  • 3 août 2022

    Roman-fable aussi tendre que fantaisiste à déguster....doucement

    Une maison, un jardin, une famille, un coin de paradis. Une mère qui disparait brusquement, sans explication. Trois orphelins, beaucoup de chagrin, un amoureux transi qui dépérit. alors il faut tout réinventer, chercher un nouvel équilibre, déraper souvent, parfois tomber, recommencer et enfin se trouver.
    Bérengère Cournut sonde avec subtilité le coeur des hommes confrontés à l'absence et au deuil, un roman-fable aussi tendre que fantaisiste à déguster....doucement.


  • Conseillé par (Libraire)
    24 juin 2022

    [PARUTION LE 18/08/2022 / RENTRÉE LITTÉRAIRE]

    Le manque et l'amertume se heurtent aux souvenirs spongieux, rapportant les vivants à leur existence parfois avec fracas. Odile a disparu, elle laisse trois enfants et un mari aimants, une maison avec un jardin, un cocon, un repère.

    Une source apparaît sous leur maison après la disparition, ce cours d'eau qui chahute que l'on essaie de contenir, de dévier, de maîtriser. Rien y fait, elle rejoindra la rivière, la maison est touchée, fragilisée.

    Il faudra trouver cette force (sur-)naturelle et laisser partir, laisser filer ce qui doit suivre son cours. Zizi Cabane, la benjamine grandit.

    Poétique, éco-féministe, puissant.