Suivez-nous

Arletty, un coeur libre

Nicolas d'Estienne d'Orves

Calmann-Lévy

  • Conseillé par
    23 octobre 2023

    Cœur libre amoureux

    Née en 1898, Léonie Bathiat, enfant « mal élevée » aurait pu mener une vie rurale et modeste, mais son destin fut tout autre. Devenue très jeune autodidacte, cette passionnée d’amour et de liberté, une « prête à tout » inébranlable ; devint une comédienne de renom. Elle fut une personnalité singulière et marquante des années 30 à 50.

    Nicolas d’Estienne d’Orves adopte une approche narrative à la première personne permettant à Arletty d’évoquer son parcours de femme devenue indépendante, affranchie d’attaches, guidée par ses choix avant-gardistes.
    À partir de sources biographiques existantes, avec une écriture pleine d’esprit et de mots choisis, l’auteur nous raconte son enfance, sa vie d’actrice, ses amours chaotiques, ses rencontres marquantes, ses états d’âmes, son franc-parler.

    Passionnant, foisonnant d’anecdotes, bien écrit..

    « Aucun enfant ne devrait connaître la souffrance de ses parents. C’est comme les surprendre à faire l’amour. Il est des choses qui doivent garder la chambre »

    « Si les femmes participaient aux guerres, elles dureraient moins longtemps »

    « Sacha a toujours aimé qu’on lui tienne la chandelle, plaisantait-il, assez méchamment. La sienne est si petite qu’il a besoin de lumière pour la trouver »

    « Quand bien même, ces condamnations étaient une roulette russe. Trenet et Tino Rossi auraient maille à partir avec la justice alors que la môme Piaf, cette abominable punaise, avait passé la guerre dans un bordel et se gobergeait grâce au marché noir, avec les caciques de la Gestapo française. »