Suivez-nous
  • 9 juin 2017

    Tandis que Catelyn pleure son père, ses enfants sont en proie aux pires difficultés. Toujours roi du Nord, Robb est fragilisé par son mariage qui lui a valu l'animosité de ses alliés, les Frey trahis et humiliés par la rupture des fiançailles entre leurs deux familles. Bran chemine lentement mais sûrement vers le Mur, à la recherche de la corneille aux trois yeux. Arya s'est fait prendre par la Fraternité sans Bannières menée par Beric Dondarrion. Le chevalier revenu sept fois d'entre les morts par la grâce de R'hllor dont il est un adepte semble décider à la rendre à sa mère mais la route est encore longue et Sandor Clegane, le ''Limier'', est à leurs trousses. Sansa, quant à elle, toujours otage des Lannister, suscite diverses convoitises. Si Robb venait à mourir au combat, elle serait l'héritière de Winterfell et c'est suffisant pour faire d'elle un bon parti, plus assez intéressante pour Joffrey mais pourquoi ne pas l'unir à un Lannister encore célibataire? La trop romantique Sansa qui rêvait d'un mariage de conte de fées est projetée dans La Belle et la Bête sans espoir d'aimer et d'être aimée. Pas issu de Catelyn, mais Stark tout de même, Jon Snow découvre l'amour charnel dans les bras de la sauvageonne Ygrid. Ses vœux de chasteté ont fait long feu devant les arguments de la belle rousse. Pourtant il est toujours dans son cœur de la Garde de nuit, loin de se douter qu'une mutinerie a décimé les siens.
    Sur la route aussi, Jaime et Brienne sont accueillis à Harrenhal par Lord Bolton. Le Régicide, désormais manchot et très diminué, pourrait s'en sortir une fois encore et retrouver sa chère sœur à Port-Réal alors que sa compagne d'infortune semble en mauvaise posture, vierge encore, mais pour combien de temps.
    La situation est toujours instable dans les Sept Royaumes L'assise des Lannister est fragile, leurs alliés ne sont pas forcément des plus loyaux. Stannis n'a pas renoncé au Trône de fer même si Davos, devenu sa Main, l'appelle à la prudence. Et, Daenerys s'apprête à quitter Astapor à la tête d'une armée d'esclaves guerriers impitoyables, son objectif : conquérir le trône qui lui revient de droit.

    Toujours très peu d'actions dans ce tome de transition mais une connaissance approfondie de la psychologie de certains personnages. Jaime, révélation du tome précédent, continue de nous étonner par sa verve, son aplomb et un sens de l'honneur qu'on ne lui soupçonnait pas. Le fait d'être amputé de sa main droite le fait douter de son avenir. Qu'est un chevalier de la garde privé de sa ''main d'épée'' ? Daenerys, elle aussi, se révèle. Son coup d'éclat à Astapor prouve qu'elle peut être un chef de guerre courageux et déterminé. Bref, on brûle de connaître la suite des aventures de ces héros malmenés par les évènements passés, présents et à venir. La paix n'est pas encore à l'ordre du jour à Westeros...