Suivez-nous
Chantiers

Chantiers

Marie-Hélène Lafon

Busclats

  • 9 novembre 2015

    Merveilleuse Marie-Hélène Lafon !

    Celle qui a quitté son pays et la ferme familiale car elle pouvait entreprendre des études et devait les réussir (condition sine qua non) a commencé à écrire à 34 ans et a été publié pour la première fois à l’âge de 39 ans. Avec "Chantiers", nous sommes avec elle à l’établi "in situ ; et c’est une place, une place dans le monde, un creux pour le vertige et la jubilation, ensemble, les deux, à fond à fond à fond", un lieu "où ça fermente, où je fomente ". "Nous y sommes, au corps à corps, au contact, jusqu’au cou avec les mots, la phrase et le phrasé, le récit". Car Marie-Hélène Lafon explore les mots, les creuse jusqu’à l’os, matière vivante sous ses doigts qu’elle pose et repose sur l’établi. Un écrivain exigeant avec son travail qui nous enchante en parlant de grammaire (un pur régal), de ponctuation, de temps, de son amour pour Flaubert et qui a toujours en tête celui ou celle qui recevra ses textes. La phrase est tendue et travaillée pour lui rentrer dedans, pour rentrer dans les lecteurs, leur faire perdre et chercher, perdre ou chercher, rechercher, recouvrer leur respiration, et leur souffle. La phrase est faite pour leur passer dessus, au travers, pour les caresser pour les broyer les caresser les consoler les acculer les empoigner les débusquer les pousser dans leurs retranchements les plus embroussaillés les consoler les caresser. La phrase est faite pour danser." Marie-Hélène habite l’écriture, les mots "c’est toujours être dans la langue, l’habiter comme on habiterait une maison, la triturer, fourrager en elle, c’est toujours faire rendre gorge aux mots et les apprivoiser, l’un n’excluant pas l’autre, pour vivre mieux, si vivre c’est aussi dire ; car vivre, ce serait aussi dire, pas seulement, mais aussi".

    C’est beau, puissant, vivant, intime, éblouissant, on fait corps avec ces chantiers. Un livre qui nous parle, nous enveloppe, nous transperce et prend possession de nous. Magnifique !


  • par (Libraire)
    17 août 2015

    L'auteur intime

    Texte intime et profondément littéraire qui révèle la puissance de l'auteure. C'est orchestré, maîtrisé, brillant et touchant de confiance et de confidence. Les mots sont ajustés, façonnés et donnent vie et sens, couleur et matière. Il y a les silences, les odeurs, quelques souvenirs prégnants, les gestes besogneux, le retour incessant à la terre, le repli dans les mots, l'accès au savoir. Marie-Hélène Lafon s'expose et dit son identité profonde d'auteure, en douceur, sans nostalgie, avec une grande acuité. L'accomplissement de son œuvre est un chantier perpétuel qu'elle donne à partager, à entendre pour notre plus grand bonheur.