Suivez-nous

Conseils de lecture

Les anges meurent de nos blessures
21,00
par (Libraire)
22 août 2013

Combat réussi

C'est l'histoire d'un homme, de ses combats dans la vie ou sur un ring. Promis à la misère, il va connaitre une grande destinée. Turambo a commencé à se battre pour se défendre et puis, par pugnacité et parce qu'il a aussi su rester fidèle à ses valeurs, il est passé des combats de rue aux combats truqués avant de devenir un vrai champion de boxe. Il y a d'ailleurs de très belles pages sur la noblesse de ce sport. En filigrane, c'est aussi de l'histoire de l'Algérie de l'entre-deux-guerres dont il est question dans ce livre. Si l'auteur ne se prive pas de dire ce qui ne va pas en Algérie, il le fait sans dogmatisme et l'on sent bien l'attachement qu'il a pour ce pays. Mais avant tout, son épanouissement en tant qu'homme, Turambo le doit aux femmes qu'il a rencontrées tout au long de sa vie. Malheureusement, le temps fait son oeuvre et peut reprendre un jour ce qu'il a donné... Éminemment romanesque, du grand, du très grand Khadra ! Je le conseille à tous.


Les Renards pâles, roman
16,90
par (Libraire)
22 août 2013

Les nouveaux Misérables

Sans conteste, le roman de cette rentrée littéraire qui m'a le plus frappé par sa force et son originalité. Ce n'est pas un roman noir ni même un roman social. Je dirais même que c'est très exactement la force de ce livre que de n'être pas classifiable.
C'est l'histoire d'un homme dont on ne connait pas le nom. Au chômage, il se retrouve SDF et avec quelques affaires personnelles, une plante verte et un exemplaire d'"En attendant Godot", il va habiter dans la voiture qu'un ami lui a prêtée. Dans la première partie, on le suit dans ses pérégrinations au coeur du XXeme arrondissement de Paris... C'est pour lui comme une sorte d'initiation à une vie plus vraie. Il vit dans le plus grand dénuement mais sans pour autant se sentir misérable. Puis, petit à petit, il va faire la connaissance d'une bande de sans-papiers révolutionnaires - Les Renards pâles - adorateurs du Dieu anarchiste des Dogon du Mali. On passe alors de l'individuel au collectif et le roman bascule...
C'est une exploration du quotidien des gens de peu, des exclus, des sans-grade qu'il nous est offert de vivre, viscéralement. Un livre fascinant et très engagé. Percutant.


L'enfant de l'étranger
25,00
par (Libraire)
22 août 2013

Séductions

C'est l'histoire de Cecil Valence, un jeune aristocrate et poète talentueux qui séduit tous ceux qui l'approchent, les hommes comme le femmes. Tous les autres personnages semblent lui vouer un culte et cela même après sa mort. C'est un peu lent, la structure de roman est assez complexe, on passe d'une époque à une autre sans transition aucune mais malgré tout, parce que c'est une belle écriture et que la vie aristocratique, ses moeurs, ses convenances, y sont très bien dépeintes, on s'attache aux personnages de ce livre... Dire d'un livre qu'il n'est pas très facile d'accès peut sembler un peu prétentieux mais bon, c'est le cas de celui-ci... Et pourtant je suis allée jusqu'au bout des sept cent et quelques pages que constituent ce roman qui m'a vraiment intriguée et, au final, beaucoup plu.


La vie à côté
19,00
par (Libraire)
22 août 2013

La beauté cachée

C'est l'histoire d'une petite fille si laide que ses parents la rejettent. Heureusement pour elle, la musique va la sauver de l'isolement forcé et de l'exclusion de tous. Sa force, c'est son don pour le piano. Élevée par une servante et sa tante, elle va rencontrer une musicienne, vivant elle aussi un peu en marge de la société, qui va l'aider à s'affirmer et l'autoriser à avoir des rêves. Le thème est difficile mais heureusement le roman ne sombre jamais dans le mélo larmoyant. Au contraire, un réel optimisme illumine cette histoire qui fait réfléchir sur l'humaine condition et la société contemporaine où l'intolérance est de mise un peu partout. Bref, j'ai eu un vrai coup de coeur pour ce premier roman écrit par une auteure italienne.


Comme les amours
22,50
par (Libraire)
22 août 2013

La disparition

Ça se passe à Madrid. C'est l'histoire d'une femme, une éditrice, qui tous les jours va prendre son petit déjeuner dans une cafétéria où se trouve aussi un couple magnifique qu'elle observe sans jamais oser les aborder. Puis, un jour elle cesse de les voir... Elle apprend par la suite que l'homme s'est fait assassiner. Commence alors une enquête qui va la faire entrer, au fil du temps, dans le quotidien de cette femme.
Une très bonne intrigue, beaucoup de suspens, une écriture somptueuse, c'est aussi un roman d'amour qui nous fait voyager. C'est le premier roman que je lis de cet auteur et j'ai vraiment adoré !