Suivez-nous

Conseils de lecture

En mémoire de la forêt
par (Libraire)
25 septembre 2012

Une intrigue tout en poésie et en finesse

Que dire...
Si ce n'est que, plus qu'un polar, il s'agit d'un grand roman noir qui nous entraîne dans les abysses de la culpabilité, du pardon et de la Mémoire (avec un grand "M" s'il vous plait!).
Une intrigue tout en poésie et en finesse.


Nature morte

Louise Penny

Actes Sud

9,70
par (Libraire)
25 septembre 2012

Un charmant huis clos

Un zeste d'Agatha Christie, un soupçon de "Petits meurtres entre amis"...
Bien doser, bien mélanger...vous obtenez un charmant huis clos avec une ambiance bucolique et familiale garantie!


Les proies, Dans le Harem de Khadafi

Dans le Harem de Khadafi

Grasset

19,00
par (Libraire)
25 septembre 2012

Rendre justice...

Entendre absolument les voix de ces "proies" rendues audibles par le travail immense et précieux d'une journaliste remarquable! Une enquête terrible à ne pas manquer...


La fin / Allemagne, 1944-1945, ALLEMAGNE 1944/1945

Allemagne 1944/1945

Kershaw, Ian

Seuil

26,00
par (Libraire)
21 septembre 2012

La folie jusqu'au-boutiste d'un système

Ce livre est le récit des deux dernières années du régime nazi et tente de comprendre comment il a perduré jusqu'au bout. Pour cela, l'auteur pense qu'il y a trois principales raisons : tout d'abord, le fanatisme des généraux qui suivirent les ordres d'Hitler jusqu'à la fin et même au-delà; puis la peur du communisme lié à la propagande et aux récits des soldats revenus du front de l'Est mais enfin également d'une résignation.
Pourtant le livre aborde une autre question plus complexe sans y répondre totalement : comment un peuple éclairé a pu suivre un homme dans sa folie?
Ce livre m'a plu car il remet en perspective le rôle des généraux, véritables artisans de la terreur y compris sur leur peuple notamment à partir de 1945 et la passivité du peuple allemand devant un désastre annoncé.


Une semaine de vacances
14,00
par (Libraire)
13 septembre 2012

Le pouvoir des mots.

"Et puis il faut le faire, il faut essayer, et puis voir ce que ça donne, voir si ça produit quelque chose, si ça a l'air vrai, si ça fait réel, si ça produit quelque chose qui existe sur la page ou si la page est morte. Si la page vit, si la page bouge, ou si...ou s'il n'y a rien dedans". Christine Angot

Chaque page du roman de Christine Angot VIT, c'est incontestable. Heurté, dérangé, choqué... j'entends ces mots Mais reposez le livre, évacuez le malaise violent ressenti et regardez derrière le miroir - la force de ce roman, son écriture, sa création, sa démarche et plus loin encore écoutez cette voix qui vous dit : les mots peuvent tuer, les mots ont un pouvoir incommensurable. La littérature en est le théâtre. A MEDITER...