Suivez-nous

Conseils de lecture

Azami

, Le coeur en deux

Le coeur en deux

Nathan

7,00
par
14 juillet 2012

Choc des cultures !

La vie d’Azami va prendre un tournant inattendu. Sa mère étant morte en couches et son père étant très pris par son travail, c’est sa grand-mère paternelle qui l’a élevée et éduquée. Les traditions et les superstitions, elle baigne dedans depuis toute petite. Un jour, son père lui propose de venir passer une dizaine de jours de vacances avec lui en France. Proposition qu’elle s’empresse d’accepter, avant de découvrir que c’est en fait un voyage d’affaires, et qu’en conséquence elle ne le verra pas beaucoup. Qu’à cela ne tienne ! Ce sera pour elle l’occasion de découvrir Paris. Toutefois, une surprise l’attend…

Quel choc des cultures. Les Japonais ne montrent pas leurs sentiments en public, leur bête noire c’est la transpiration, il est impensable que les transports publics soient sales et encombrés de détritus… Autant dire que le dépaysement va être total, mais pas forcément dans le bon sens. Bref, cette différence des cultures m’a semblé très bien retranscrite, on comprend ce que ressent Azami et on en vient même à la plaindre ! Malgré cela, elle va découvrir le monde de l’amour et surtout de ses vicissitudes.

Notre jeune héroïne est touchante. J’ai également beaucoup aimé sa grand-mère qui correspond avec elle grâce au kami (=dieu) de l’ordinateur. On se demande bien comment il fait d’ailleurs pour marcher alors qu’elle lui fait des offrandes liquides.

En conclusion, une histoire bien mignonne sans pour autant être enfantine ou simpliste. La pointe de fantastique qu’on y trouve est la bienvenue et apporte un petit plus à l’histoire.


Allmen et le diamant rose

Martin Suter

Christian Bourgois

17,00
par
13 juillet 2012

Un bon petit policier

Dans cet épisode, le deuxième de cet auteur, nous retrouvons Allmen (Johann Friedrich von Allmen de son vrai nom) le détective, accompagné de son fidèle serviteur guatémaltèque Carlos.

Nous apprenons d’ailleurs que ce dernier dispose de qualités et de savoir-faire qui sortent du domaine de l’entretien de la maison, et qui aideront les deux équipiers à mener l’enquête.


Pour ceux qui connaissent déjà Allmen, on retrouve dans ce personnage sa propension à vivre dans un luxe total sans que parfois sa bourse ne le lui permette. C’est aussi ce qui rend le personnage spécial et par certains côtés attachant puisque hors du commun.

Dans cet épisode, Allmen est engagé pour retrouver « le diamant rose » et va pour cela devoir effectuer des filatures dans plusieurs pays en passant par des endroits plus luxueux les uns que les autres !

Nous découvrons avec Allmen un monde particulier dans lequel le détective se sent particulièrement bien, celui des transactions financières internationales.

L’atmosphère est véritablement celle du roman d'espionnage avec ses filatures, ses couvertures, ses recherches d’informations, et se secrets.

Afin de retrouver le diamant rose, Allmen doit se mettre à la recherche d’un Russe nommé Sokolov dont les affaires mèneront notre détective à séjourner dans un hôtel de luxe (pour ne pas changer) en mer Baltique. Nous retrouvons avec cette atmosphère des personnages troubles, un mélange de nationalités, et des rebondissements qui rendent la lecture plaisante.

J’ai aimé découvrir cette nouvelle enquête et ai trouvé la lecture agréable. L’histoire est complexe (sans trop l’être) et le découpage en petits chapitres et en trois parties facilite aussi la lecture.

C’est un polar réussi, tout comme l'a été le premier!


Un été au Cap Ferret

Legrand, Fabienne

Le Cherche Midi

18,00
par
13 juillet 2012

Bobbie passe toujours ses vacances au Cap-Ferret où elle a ses habitudes. Snob, bobo, accro au boulot, maniaque et sur piles, elle est également culottée et irrésistible. Autre petit défaut, elle a tendance à considérer le Cap-Ferret comme son deuxième chez soi quitte à dépasser un peu (ou beaucoup) les bornes.


J’ai souri et rigolé à la lecture de ce très bel album ! Car non seulement Bobbie a le courage de faire ce que je pense secrètement quand je vais à la plage (délimiter un périmètre de 50 mètres dont sont exclues les moins de 30 ans à la fesse ferme et au sein haut) mais en plus, elle possède une franchise déconcertante ! Du coup, on lui pardonne facilement ses attitudes de snob pour mieux en rire ! Si l’œil est attiré en premier par le global dessiné en couleurs, on découvre d’autres petits détails ensuite dans l'arrière-plan en noir et blanc. Les situations sont piquantes et drôles ! Je ne lis pas souvent de BD et je ne suis pas une spécialiste pour en parler mais tout ce que je sais, c’est que j’ai passé un très, très bon moment !

Un livre drôle, anti-morosité à amener avec soi dans tous les Cap-Ferret régionaux pour mieux encore se délecter des situations croquées !


9, Les Gouttes de Dieu, Tome 9

Tome 9

9

Glénat

9,15
par (Libraire)
26 septembre 2009

Derrière le manga se cache le plus beau des cours d'oenologie

Cette série est extraordinaire!
Que vous soyez amateur ou éclairé, vous apprendrez probablement plus sur le vin, sa dégustation et les terroirs, en lisant ces mangas qu'en achetant une étagère complète de bouquins d'oenologie.
La documentation est impeccable. L'histoire tient très très bien la route.
Et pour beaucoup c'est l'occasion de découvrir cet objet bizarre qu'est le manga (et enfin savoir dans quel sens on le manipule!).
Vous avez le temps de le déguster, au Japon il en existe 22 tomes.
Bonne dégustation.


Le secret Gretl
22,30
par (Libraire)
14 septembre 2009

Voila une belle découverte de la rentrée littéraire

Ce livre est un vrai bonheur de lecture.
Pour son histoire tout d'abord. Le destin de Gretl fait froid dans le dos. Etre au mauvais endroit au mauvais moment de l'Histoire avec un grand H peut gacher une vie.
Mais ce livre c'est aussi la plongée d'une femme (l'auteure) dans l'histoire de cette tante qu'elle n'a pas connue mais qu'on lui jette à la figure sans qu'elle n'ait rien demandé. MOB sait garder la bonne distance avec son personnage ce qui accroit l'émotion, l'empathie mais aussi la gêne.
Enfin ce livre est un excellent concentré de plusieurs formes littéraires (journal, épistolaire, flashback...) qui rythment les découvertes que nous faisons sur cette femme Gretl.
Moi aussi j'aurais aimé la connaitre.
Matthieu