Suivez-nous

Conseils de lecture

Gazer, mutiler, soumettre
13,00
par (Libraire)
17 juin 2020

Il y a des essais qui tombent comme un cheveu sur la soupe et d'autres qui sont étonnamment d'actualité, le brûlot de Paul Rocher est de ceux là.

Après avoir présenté, d'un point de vue historique, la panoplie complète du policier (en abordant la question de la matraque, du gaz lacrymogène...), l'auteur explique l'intensification de leur utilisation notamment sur le mouvement des gilets jaunes et aussi l'exportation de ces armements.

Ce livre questionne sur le durcissement de l'autorité de l'État et la place et l'image de son bras armé dans l'opinion publique.

Pour compléter cette lecture, je vous invite à lire également "La domination policière" de Matthieu Rigouste chez la Fabrique ; mais aussi "La petite histoire du gaz lacrymogène" d'Anne Feigenbaum chez Libertalia.


8848 mètres
, Là-haut, elle ne sera plus la même

Là-haut, elle ne sera plus la même

Casterman

16,00
par (Libraire)
16 juin 2020

Dès 12 ans

Un roman initiatique au sommet de l'Everest.

Mallory ( 15 ans ) et son père se préparent à l'ascension de plus haut et difficile pic au monde.
Pourtant concentrée sur sa préparation physique et matérielle, la jeune fille va découvrir une autre facette de son sport : le besoin de sponsors et ces obligations mais surtout une philosophie de vie et de pensée au contact des personnes qui vivent aux alentours du sommet , et cela sera déterminant.

Un bel hommage aux grimpeurs mais aussi une mine d'informations sur l'impact écologique du à la réputation du site ( c'est affligeant!) comme le nombre de ceux qui tentent l'expérience sans jamais pouvoir atteindre l'objectif; sans compter le nombre de morts chaque année.


Le chant de la pluie

Mercure de France

23,80
par (Libraire)
11 juin 2020

Le choix d'une lecture tient parfois à une première impression. Pour celui-ci, ce fut tout d'abord un titre empreint de musicalité " Le chant de la pluie" puis le bandeau de la couverture, un paysage irlandais avec le vert conjugué au brun de la lande, le gris d'une mer étale et un ciel chargé de minuscules nuages.

Le roman débute par ces quelques mots, "Brendan est mort. Voilà elle l'a dit."

La narratrice vient de perdre brutalement son mari et elle décide de quitter temporairement Londres pour venir passer quelques jours de solitude dans la maison et le village natal de son défunt mari.

Dans cette bourgade isolée de la côte ouest de l'Irlande, elle va découvrir la part cachée de cet homme avec lequel elle a vécu pendant trente ans. Commence alors pour elle l'heure des bilans mais aussi la rencontre avec cette communauté villageoise si disparate mais néanmoins soudée.

Seuls les romanciers irlandais savent rendre à la vie une saveur à la fois précieuse et mélancolique.


Les Enfants des Feuillantines
17,00
par (Libraire)
6 juin 2020

A partir de 13 ans

Vous qui êtes sur le perron, allez-y, passez le seuil de la porte ! Promis vous ne le regretterez pas.

Oui, d'accord il y a un peu de bazar dans l'entrée : des chaussures de toutes les couleurs et de toutes les tailles empilées.
Oui c'est vrai dans la cuisine on ne trouve que des tonnes de pommes de terre et ça sent le cramé.
Oui aussi pour la vieille dame de 106 ans toute ridée dans son fauteuil posé dans un coin du salon.
Oui, oui et oui pour Justin le cochon nain, Fricassée le lapin et Pirate le perroquet au langage peu châtié.

Dans les escaliers peut être que ça crie : on cherche ses affaires, peut être que ça pleure : on affronte la vie, peut être que ça rougit : on tombe amoureux. En tout cas c'est sûr ici ça vit et surtout on y grandit.

Un vrai bonheur et un espoir, celui de croire que quelque-part cette vieille maison et ses habitants existent vraiment.

Oui, j'en suis sûre.
Quelque-part près de Caen.


Romy et Julius
15,50
par (Libraire)
4 juin 2020

Pour ados (et grands)

En voilà une excellente nouveauté pour l'été !
C'est l'histoire d'un premier amour celui qui chamboule surprend deux jeunes adolescents.
Romy et Julius se rencontrent à un cours de théatre ( ils y montent la fameuse pièce....non je ne vous dis pas!) s'y découvrent et leur enfance s'envole.
Mais comme tout bon roman ou pièce de théâtre, leur histoire est contrariée par les batailles entre natifs et nouveaux du village , les mangeurs de viande et les végétariens ( je prends un raccourci volontaire , cela semble caricaturale mais rien n'est jamais tout noir ou tout blanc).

Leur aventure semble ne pas pouvoir tenir dans le temps et les tensions montent ( cela ne vous rappelle toujours rien?).
c'est tendre , drôle, dramatique et loin de la dystopie que nous vivons , très actuel et cela fait un bien fou.

Ecrit à quatre mains, je remercie Mesdames les autrices , vous posez sur nos tables de libraires un véritable rayon de soleil et de tolérance.