Suivez-nous
Menu Fretin

Menu Fretin

L’objectif de Menu Fretin: éditer des livres bien sûr, mais peu, pour se donner le temps et le plaisir de les concevoir et de les réaliser pleinement. Chacun étant un objet original, racontant une histoire unique. Le menu fretin, ce sont les choses insignifiantes, les poissons trop petits pour qu’on les comptabilise, la goutte d’eau que nous revendiquons d’être dans un océan de livres.

Lisbonne

Lisbonne

Brisset, Céline

Menu Fretin

8,90

La cuisine et pâtisserie anglaise et américaine
22,00

Le Voyageur Affamé, LONDRES
8,90

English breakfast, pubs, gin, scotch egg, afternoon tea, pie & mash, stilton, fish & chips… Céline Brisset vous guide à travers Londres et vous fait découvrir les adresses les plus appétissantes de la capitale britannique.

***

Où se nourrir à proximité des grands monuments ? Où boire un verre ? Où déguster les spécialités locales ? Grâce à un pliage original et exclusif, vous visualisez d’un seul coup d’œil le plan et les informations sur les adresses sélectionnées sans avoir à tourner et retourner la carte.

Complet comme un guide et pratique comme une carte, Le Voyageur Affamé vous fait découvrir la gastronomie d’une ville afin d’en comprendre les spécificités et les habitudes alimentaires. Reflet de leurs pratiques sociales, l’alimentation révèle, en effet, la manière de vivre d’une ville et de ses habitants.

Affamé de découvertes, de rencontres et de connaissances le voyageur dévore la ville tous les sens en éveil.


Intuitions culinaires, Accords insolites et mariages impossibles

Accords insolites et mariages impossibles

Menu Fretin

9,90

Le Riz

Auguste Escoffier

Menu Fretin

14,00

“Le riz s’accomode de si nombreuses façons que l’on pourrait varier son menu pendant les trois cent-soixante-cinq jours de l’année sans en éprouver aucune fatigue.”

Publié en 1927, cet ouvrage extrêmement rare est pour la première fois réédité dans son intégralité.

Écrit par Auguste Escoffier, il propose de redécouvrir et de cuisiner cet aliment, à l’époque peu consommé en France. Escoffier vante ainsi les mérites du riz en retraçant son origine, en mettant en avant ses valeurs nutritives – bien meilleures que celles de la pomme de terre – et en s’appuyant sur des discours des Faculté et Académie de Médecine pour démontrer ses bienfaits sur la santé.

Accessible à toutes les bourses, le riz remplace aisément le pain et offre une multitude de possibilités : il peut être cuit à l’eau, dans un bouillon, avec du lait ou à la vapeur. Il se déguste autant sous forme salée que sucrée : “Mélangé avec du sucre, cuit au caramel, c’est une vraie friandise.”

Après avoir donné “la” méthode pour cuire parfaitement le riz, Escoffier livre enfin ses précieuses recettes : hors- d’œuvre (avec sauces), salades, œufs avec accompagnement de riz, potages, soupes, crèmes et veloutés, poissons, relevés et entrées de viandes (mouton, bœuf, agneau, veau, porc, volaille, gibier), légumes et entremets.