Suivez-nous
L'invention de l'idéal et le destin de l'Europe
Format
Broché
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Folio essais
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'invention de l'idéal et le destin de l'Europe

Gallimard

Folio essais

Offres

  • AideEAN13 : 9782072724176
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    7.99

  • AideEAN13 : 9782072724169
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    7.99

Autre version disponible

Idéal est un mot d’Europe : il s’y retrouve d’une langue à l’autre, seule
diffère la façon de le prononcer. Il n’est pas banal d’avoir isolé dans la vie
de l’esprit cette représentation unitaire, séparée de l’affectif, qu’on
appelle «idée». Il l’est encore moins d’avoir imaginé reporter sur elle,
promue en "idéal" séparé du monde, la fixation du désir, au point de faire de
cette abstraction le mobile d’une humanité prête à s’y sacrifier. L’idéalisme
platonicien et la dramatisation de l’existence qu’un tel coup de force a
inspirée, le lecteur les redécouvre à neuf considérés depuis la Chine. Car la
Chine nous dit comment on aurait pu ne pas se laisser prendre à ce jeu de
l'idée. Et d’abord comment s’engager dans la pensée en s’insérant dans la
tradition plutôt que de vouloir, par le doute, rompre avec toute adhésion ;
comment se fier au conditionnement de la conduite par imprégnation des rites
plutôt que par l’obéissance consentie à la Loi ; ou comment la Raison peut se
conformer à la régulation des choses plutôt qu’à la formalisation d’un modèle
détaché du monde. Au moment où l’"Europe" doute de son avenir, n’y a-t-il pas
intérêt à repenser cette vocation de l’idéal ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.