Suivez-nous
La lecture, une activité qui prend la tête ! ou Comment notre cerveau traite ce que nous lisons
Format
Broché
EAN13
9782359629422
ISBN
978-2-35962-942-2
Éditeur
Ex Aequo
Date de publication
Nombre de pages
126
Dimensions
21 x 14,8 x 1,2 cm
Poids
180 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La lecture, une activité qui prend la tête ! ou Comment notre cerveau traite ce que nous lisons

De

Ex Aequo

Indisponible

Autre version disponible

Premier ouvrage de la série Les Savoirs proposée par les éditions Ex æquo, il paraissait utile que ce fût un livre qui expose aux lecteurs ce que représente la lecture, comment elle sollicite les circuits complexes de notre cerveau. Lire est un plaisir presque addictif pour certains, une montagne ennuyeuse à franchir pour d'autres. Mais dans tous les cas, lire fait appel à la vue, aux mécanismes cérébraux de l'attention, à ceux du plaisir ou du rejet, et de toute façon, la lecture laisse une trace parfois indélébile dans nos neurones. Mais dans notre monde où nous mettons tout en œuvre pour que la lecture et l'écriture soient accessibles à tous, nous, les neurophysiologistes, nous travaillons à redonner la vue à ceux qui pour des raisons traumatiques ou pathologiques ne peuvent pas ou ne peuvent plus lire Les techniques médicales, la microélectronique et les nanomatériaux permettent aujourd'hui de redonner un contact avec le monde à des aveugles, et réciproquement, alors, nous avons voulu que cet ouvrage, avec un peu de détails, informe les lecteurs sur ce qui se passe dans le cerveau lors de la lecture. Nous avons également rappelé les principaux troubles de la lecture connus et les méthodes mises en œuvre pour permettre l'accès aux livres pour tous. François MATH est Professeur Émérite à l'Université de Lorraine. Il a enseigné les neurosciences, la neurologie et la neurophysiologie aux médecins, mais aussi aux psychologues, aux futurs éducateurs spécialisés, ou encore aux futurs agrégés. Il a été en sus responsable d'équipes de recherches. Professeur Invité à l'Université de Yale, (1994-1995) au Neurosurgery, Yale Children Hospital, il s'est alors intéressé aux problèmes neurologiques des autistes et à la valorisation de leur capacité d'insertion. À son retour en France, il a été conseiller scientifique et médical de deux associations régionales de réinsertion des autistes : L'AIR et la maison du XXIe siècle. Il a été neuroclinicien au CHUR de Nancy, et resp
S'identifier pour envoyer des commentaires.