Suivez-nous
Les rêveurs
  •  
Format
Broché
EAN13
9782246813842
ISBN
978-2-246-81384-2
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature Française
Nombre de pages
304
Dimensions
21 x 14 x 2 cm
Poids
300 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autre version disponible

«  On devrait trouver des moyens pour empêcher qu’un parfum s’épuise, demander un engagement au vendeur – certifiez-moi qu’il sera sur les rayons pour cinquante ou soixante ans, sinon retirez-le tout de suite. Faites-le pour moi et pour tous ceux qui, grâce à un flacon acheté dans un grand magasin, retrouvent l’odeur de leur mère, d’une maison, d’une époque bénie de leur vie, d’un premier amour ou, plus précieuse encore, quasi inaccessible, l’odeur de leur enfance…  »
  I. C. 
 
Quand l’enfance a pour décor les années 70, tout semble possible. Mais pour cette famille de rêveurs un peu déglinguée, formidablement touchante, le chemin de la liberté est périlleux. Isabelle Carré dit les couleurs acidulées de l’époque, la découverte du monde compliqué des adultes, leurs douloureuses métamorphoses, la force et la fragilité d’une jeune fille que le théâtre va révéler à elle-même. Une rare grâce d’écriture.

Premier roman
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Libraire)
16 janvier 2018

Revenir aux souvenirs chéris de l'enfance

L'actrice Isabelle Carré se met en scène dans ce premier roman, largement autobiographique. Fille d'une mère issue d'une aristocratie désargentée et d'un père de milieu modeste, elle grandira dans une famille bohème ou la fantaisie est très présente. Mais comment ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

par (Libraire)
28 février 2018

La jolie comédienne qu'est Isabelle Carré se glisse pour la première fois dans la peau de la romancière et nous offre un très joli moment de lecture avec cette "autobiographie" sincère et juste. "Le roman, c'est la clé des chambres ...

Lire la suite

"Les rêveurs"
Le , L'Armitière

« J'ai grandi dans les années 70, au milieu d'adultes qui cherchaient non pas tant à redéfinir les règles qu'à se trouver eux-mêmes. J'ai assisté à chacune de leurs douloureuses métamorphoses. Mon père tardait à révéler son secret, ma mère rêvait tantôt de danser avec Carolyn Carlson, tantôt de participer à sa manière à la construction européenne, ou encore de se mettre à la sculpture...
Quant à moi je m'envolais, comme Mary Poppins, persuadée à trois ans que c'était possible. Certes, je n'étais pas un oiseau, je savais qu’il me manquait des ailes, mais en déployant mes bras j’étais sûre de pouvoir être aussi légère qu'un planeur.
Des rêves, nous en avions plein nos tiroirs, mais la vie a été plus folle encore. Elle nous réservait d'autres chemins, nous embarquant dans un scénario étrange, violent, drôle et romantique, une quête, un mariage et cette boucle finale spectaculaire du temps, le retour inattendu d'un premier amour...
Si la vie est un roman, alors la nôtre était à écrire. » I.C.
Isabelle Carré écrit le roman vrai d’une famille déglinguée et formidablement touchante, la sienne : des parents d’horizons très différents, les années 70, la bohème, les arts, une liberté pas toujours facile à vivre... Elle dit aussi avec une grâce et une sensibilité d’écriture poignantes la naïveté de l’enfance, les couleurs acidulées et pop du moment, la découverte du monde compliqué des adultes, la force et la fragilité d’une jeune fille que le théâtre va révéler à elle-même.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Isabelle Carré