Suivez-nous
Comment j'ai arrêté de manger les animaux
  •  
Format
Broché
EAN13
9782021417593
ISBN
978-2-02-141759-3
Éditeur
Le Seuil
Date de publication
Collection
Documents (H.C)
Nombre de pages
192
Dimensions
19 x 14 x 1 cm
Poids
219 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Comment j'ai arrêté de manger les animaux

Le Seuil

Documents (H.C)

Offres

« Ce livre n'a pas vocation à culpabiliser celles et ceux, ultra-majoritaires, qui mangent des animaux. Il serait injuste de reprocher à des individus une pratique mondialisée qui est le fruit de plusieurs siècles de traditions et, souvent, de nécessité. Mon ambition, la voici : expliquer ma prise de conscience, donner des faits, regrouper des arguments clairs et robustes destinés aux végétariens ou aux véganes qui veulent convaincre, mais aussi et surtout aux millions d'omnivores qui s'interrogent. » À la question que pose Jonathan Safran Foer dans son ouvrage Faut-il manger les animaux ? (Éditions de l'Olivier), Hugo Clément répond « non » et décide, à 27 ans, de devenir végétarien. Dans son livre manifeste, il explore les trois axes qui ont guidé sa décision : nous n'avons pas besoin de viande et de poisson pour être en bonne santé ; l'élevage et la pêche industriels sont un fléau pour la planète ; les animaux d'élevage sont des êtres intelligents et sensibles que nous traitons de manière ignoble. « Si la majorité des habitants de cette planète devenaient végétariens, nous aurions réglé une partie du problème climatique et mis fin à la souffrance de milliards d'animaux. Le pouvoir est entre nos mains. »
S'identifier pour envoyer des commentaires.

"Comment j'ai arrêté de manger les animaux"
Le , L'Armitière

Sur inscription: inscription@armitiere.com

« J’adore la viande. Encore plus le poisson. J’aime l’odeur des saucisses grillées au barbecue, un soir d’été, dans le jardin. Je raffole du poisson que mon père chasse au fusil harpon, du poisson cru sous toutes ses formes, en sushi, en tartare, en ceviche. J’en mangeais tous les jours. Mais, depuis deux ans, je ne mange plus un seul morceau de viande. Depuis un an, plus un seul de poisson.
Cette décision vient d’une prise de conscience progressive, motivée par trois évidences : 1- Je n’ai pas besoin de manger de viande ni de poisson pour être en bonne santé, au contraire. 2- L’élevage et la pêche industriels sont un fléau pour l’environnement. 3- La manière dont l’humanité traite les animaux, particulièrement ceux d’élevage, est ignoble et immorale.
Depuis que je suis végétarien (je consomme encore des produits d’origines animales comme des œufs ou du fromage), cette décision est devenue un inépuisable sujet de discussion, en famille, entre amis, avec des inconnus. Tout le monde veut participer au débat. Et tant mieux, car il nous faut, collectivement, nous poser cette question : "faut-il manger les animaux ?" La viande et le poisson que nous dévorons sont le fruit d’un système profondément immoral et dévastateur. Mais la plupart d’entre nous ne veut pas en apprendre plus. Ne veut pas entendre. Ne veut pas ouvrir les yeux.
Cet ouvrage court, facile d'accès et rapide à lire, donne des faits, des arguments clairs et incontestables. Une sorte de guide pratique destiné à celles et ceux qui veulent convaincre, mais aussi et surtout aux millions de carnivores qui se posent des questions. Je veux ici casser les idées reçues, en m’appuyant sur les consensus scientifiques. Certains points font débat, d’autres non. C’est sur ces arguments incontestables qu’il faut s’appuyer. »

Hugo Clément, 29 ans, est journaliste ( « 20 heures » de France 2, « Petit journal » de Canal +, « Quotidien » sur TMC). En janvier 2018, il lance le média en ligne Konbini News. Passionné de surf et très sensible à la cause animale et environnementale, il est végétarien depuis bientôt 3 ans.