Suivez-nous
L'École des soignantes
Format
Broché
EAN13
9782818045381
ISBN
978-2-8180-4538-1
Éditeur
P.O.L.
Date de publication
Collection
Fiction
Nombre de pages
512
Dimensions
21 x 20 x 3 cm
Poids
498 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'École des soignantes

De

P.O.L.

Fiction

Offres

Autre version disponible

2039. Hannah Mitzvah quitte sa lucrative activité de codage informatique et émigre à Tourmens (ville de France qui apparaît déjà dans tous les romans de Martin Winckler) pour se former au soin. Là, on ne soigne pas comme ailleurs : dès 2022, un mouvement féministe transforme le CHU en école expérimentale et révolutionne l’apprentissage du soin, concentre ses efforts sur l’accueil bienveillant, la formation de professionnelles de santé empathiques et une approche globale des personnes. La médecine qu’on pratique est centrée avant tout sur la santé des femmes.
A l’École des soignantes, Hannah apprend que pour avoir le droit de pratiquer les gestes les plus sophistiqués (opérer une tumeur du cerveau), on doit d’abord apprendre à délivrer les plus simples : aider une soignée à se lever, se laver, se nourrir mais aussi panser, et écouter le récit des personnes, respecter leurs aspirations. Au bout de quatre années, Hannah entre en résidence au pôle Psycho, département dans lequel exerce désormais Djinn Atwood, l’héroïne dont on avait fait la connaissance dans Le Choeur des femmes. Elle s’inquiète du devenir de l’Ecole. Et qui est véritablement Hannah Mitzvah ? Que vient-il ou vient-elle chercher auprès de ces « pensionnaires » du Pôle ? De quoi souffrent ces femmes ? Est-ce leur cerveau qui déraille ou bien ne seraient-elles folles que parce qu’on les rend folles, parce qu’on les traite comme des folles ? (Sylvia Plath) Quelles forces s’opposent à l’activité de l’Ecole des soignantes ? Une course contre le temps s’engage pour sauver l’utopie d’une institution de santé sans quotas de patients, sans restrictions incompatibles avec la délivrance équitable de soins, libérée des lobbys industriels, et surtout respectueuse de toutes et tous, sans distinction ni discrimination d’aucune sorte…
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Martin Winckler était l'invité de La Galerne le 11 avril 2019 pour présenter son livre "L'école des soignantes" (éditions P.O.L.).

Rencontre avec Martin Winckler, qui a eu lieu le 19 mars 2019 à la librairie dialogues à Brest, à l'occasion de la parution de "L'École des soignantes", (Éditions P.O.L.).
Entretien mené par Laure-Anne Cappellesso.
Réalisation : Ronan Loup.


Martin Winckler nous parle de son livre "L'École des soignantes" (éditions P.O.L.), dans l'émission Dialogues littéraires.
Réalisation : Ronan Loup.
Interview par Laure-Anne Cappellesso.

"L'École des soignantes"
Le , L'Armitière

Sur inscription: inscription@armitiere.com

2039. Hannah Mitzvah quitte sa lucrative activité de codage informatique et émigre à Tourmens pour se former au soin. Là, on ne soigne pas comme ailleurs: dès 2022, un mouvement féministe transforme le CHU en école expérimentale et révolutionne l’appren- tissage du soin, concentre ses efforts sur l’accueil bienveillant, la formation de professionnelles de santé empathiques et une approche globale des personnes. La médecine qu’on pratique est centrée avant tout sur la santé des femmes.
A l’École des soignantes, Hannah apprend que pour avoir le droit de pratiquer les gestes les plus sophistiqués (opérer une tumeur du cerveau), on doit d’abord apprendre à délivrer les plus simples: aider une soignée à se lever, se laver, se nourrir mais aussi panser, et écouter le récit des personnes, respecter leurs aspirations.
Au bout de quatre années, Hannah entre en résidence au pôle Psycho, département dans lequel exerce désormais Djinn Atwood, l’héroïne dont on avait fait la connaissance dans "Le Chœur des femmes". Elle s’inquiète du devenir de l’Ecole. Et qui est véritablement Hannah Mitzvah? Que vient-il ou vient-elle chercher auprès de ces « pensionnaires » du Pôle? De quoi souffrent ces femmes? Est-ce leur cerveau qui déraille ou bien ne seraient-elles folles que parce qu’on les rend folles, parce qu’on les traite comme des folles? (Sylvia Plath) Quelles forces s’opposent à l’activité de l’Ecole des soignantes ? Une course contre le temps s’engage pour sauver l’utopie d’une institution de santé sans quotas de patients, sans restrictions incompatibles avec la délivrance équitable de soins, libérée des lobbys industriels, et surtout respectueuse de toutes et tous, sans distinction ni discrimination d’aucune sorte...

Martin Winckler est médecin, romancier et essayiste. Il vit et travaille aujourd’hui à Montréal (Canada). Parmi ses derniers livres parus, "Les histoires de Franz" (2017), "Abraham et fils" (2016), "Le Chœur des femmes" (2009)

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Martin Winckler