Suivez-nous
Déclarez vos revenus !, Histoire et imaginaire d'un instrument fiscal (XVIIIe-XXIe siècle)
Format
Broché
EAN13
9782357231511
ISBN
978-2-35723-151-1
Éditeur
École nationale des chartes
Date de publication
Collection
Études et rencontres de l'École des chartes
Poids
300 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Déclarez vos revenus !

Histoire et imaginaire d'un instrument fiscal (XVIIIe-XXIe siècle)

École nationale des chartes

Études et rencontres de l'École des chartes

Offres

La déclaration au fisc de ses revenus, élément central de la révolution fiscale de 1914-1917, est devenue un rituel partagé par des millions de contribuables. Mais, au moment où cette obligation est en passe de disparaître pour un grand nombre de Français, son histoire reste encore mal connue.

Pourtant, les enjeux symboliques et pratiques de la déclaration sont essentiels. En témoignent les résistances opposées au début du XXe siècle à une «inquisition fiscale» qui semble aller de pair avec le système déclaratif, les efforts récurrents de l'administration pour étendre l'obligation déclarative et l'utiliser comme instrument d'adhésion à l'impôt, ou encore les inquiétudes suscitées par les changements récents (fin de la déclaration papier, prélèvement à la source...).

L'objet de ce livre est d'envisager la typologie documentaire et administrative de la déclaration de revenus sur le temps long, de ses premières applications au XVIIIe siècle jusqu'à ses utilisations contemporaines. La déclaration (presque) universelle des revenus remonte en effet à la France de Louis XIV qui a également instauré un premier prélèvement à la source. L'innovation du régime républicain, pendant la Première guerre mondiale, est d'utiliser l'obligation déclarative pour nouer un nouveau pacte fiscal entre les contribuables et la puissance étatique qui ne cesse d'être réinventé au cours du XXe siècle. Loin d'être un simple outil bureaucratique, la déclaration de revenus participe à la construction du sujet fiscal. C'est pourquoi ce livre s'attache également à restituer l'empreinte laissée par l'impôt dans l'imaginaire populaire, à travers les dessins, les gravures, les chansons ou les films.
S'identifier pour envoyer des commentaires.