Suivez-nous
Les chemins d’Alana, Roman jeunesse
Éditeur
Editions Ex Aequo
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les chemins d’Alana

Roman jeunesse

Editions Ex Aequo

Offres

  • AideEAN13 : 9782378737412
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    1.99

  • AideEAN13 : 9782378737412
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    1.99

Autre version disponible

Une jeune fille souhaite retrouver la trace de son père, disparu en mer.
Alana n'est qu'un bébé lorsque son papa disparaît en mer. Sa grand-mère pourrait lui parler de ce père qu'elle n'a pas connu, mais elle s'enferme dans un mur de silence. Mamie Rose est méchante, à l'image de ce Bugul-Noz, créature des légendes bretonnes, dont l'ombre s'étend sur les pas d'Alana. Ne pas se retourner et prendre le bon chemin. Est-ce bien celui-ci qu'Alana s'est choisi ? Une belle intrigue qui nous emporte, à la tombée de la nuit, là où résonne le chant lugubre de l'engoulevent.
Alana choisira-t-elle le bon chemin ? Plongez-vous sans tarder dans ce roman jeunesse empli de découvertes, d'aventures et de légendes !
EXTRAIT
La jeune femme se lève et commence à s'affairer à l'évier. Elle se retourne sentant de nouveau la présence de sa fille derrière elle :
— Alana... Lobo connaît déjà la maison. Ton père le prenait de temps en temps quand il était tout chiot.
Toutes deux se font face à présent :
— Ha bon ? Tu ne m'en n'as jamais parlé ! Il a quel âge alors ?
— Une douzaine d'années... Ton papa l'a offert à ta grand-mère, quelque temps après le décès de ton grand-père.
— Je ne savais pas... pourtant, Mamie Rose n'a pas l'air de l'aimer autant que ça, ce chien !
La mère a l'air triste tout à coup :
— Ce n'est pas si facile, Alana, de recommencer à vivre quand on se retrouve seul. Moi, je t'avais, et tu as été ma force.
— Mais tu le crois, toi, que Papa est vivant ?
— Qui te fait croire ça ?
— Bé, c'est Mamie.
Le silence s'installe, douloureux.
La jeune femme s'approche d'Alana et lui saisit les deux mains d'un geste de tendresse :
— J'ai espéré tant de fois entendre ses pas dans l'escalier, j'ai fini par accepter son absence... pour toi ma puce, pour nous deux. Il serait vivant, il ne serait pas quelque part... il serait ici, avec nous.
— Mais Mamie, elle l'attend toujours. Il faut que je lui ramène Lobo, non ?
— Elle viendra le chercher.
— J'n'aurais peut-être pas dû le prendre.
S'identifier pour envoyer des commentaires.