Suivez-nous
Format
Broché
EAN13
9782355832543
ISBN
978-2-35583-254-3
Éditeur
L'Escalier
Date de publication
Nombre de pages
152
Dimensions
20 x 13 x 1 cm
Poids
185 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Comédies et proverbes

De

L'Escalier

Offres

BLANCHE : As-tu bientôt fini ton jupon ?LAURENCE : Non, pas encore. (Elle bâille.) Comme c’est ennuyeux à coudre ! l’étoffe est si épaisse ! j’ai le doigt tout abîmé !BLANCHE : Mon ouvrage, à moi, n’est pas plus agréable ! Il faut piquer le corsage : c’est dur ! j’ai déjà cassé trois aiguilles.LAURENCE : Nous menons une bien triste existence depuis la mort de pauvre maman ! Toujours travailler pour la poupée de Gizelle ! toujours être à ses ordres !BLANCHE : Et Léontine ne veut pas comprendre que c’est ennuyeux pour nous ; que nous perdons notre temps ; que nous n’apprenons rien !LAURENCE : Et comme c’est amusant d’aller aux Tuileries avec Gizelle pour jouer avec des enfants de quatre à six ans !BLANCHE : Et les bonnes qui veulent toujours que nous cédions aux enfants, que nous fassions toutes leurs volontés.LAURENCE : Et tous les jours, tous les jours la même chose !... Je vais me reposer pendant que nous sommes seules ! C’est fatigant de toujours travailler ! (Elle pose son ouvrage et se met à l’aise dans un fauteuil.)BLANCHE : Je vais faire comme toi ; d’ailleurs j’ai presque fini ce corsage ! (Elle pose son corsage près de la poupée et se repose comme Laurence ; toutes deux ne tardent pas à s’endormir.)Contient :Les caprices de GiselleLe dîner de mademoiselle JustineOn ne prend pas les mouches avec du vinaigreLe forçatLe petit de Crac
S'identifier pour envoyer des commentaires.