Suivez-nous
Les mystères de Londres, Tome I
Éditeur
La Gibecière à Mots
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les mystères de Londres

Tome I

La Gibecière à Mots

Offres

  • AideEAN13 : 9782374637426
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    2.49
**Paul Féval** (1816-1887)

"Un soir de novembre, un soir de dimanche, le bon capitaine Paddy O’Chrane
était attablé devant un gigantesque verre de 'grog dans le parloir de la
taverne de Crown’s Arms. Comme il y a dans Londres un demi-cent de tavernes
qui portent pour enseigne les Armes de la Couronne, nous ne croyons pas
inutile de spécifier que l’établissement dont nous parlons ouvre ses quatre
fenêtres, ornées de rideaux rouges, et sa porte qui surmonte un raide perron
de cinq marches, dans Water-Street, au quartier de la Tour. Quant au capitaine
Paddy, c’était un Irlandais de six pieds de long sur six pouces de diamètre,
vêtu d’un frac bleu à boutons noirs, d’une culotte chamois, bouclant sur des
bas de filoselle, et chaussé de larges souliers non cirés.

De l’autre côté du parloir(1) s’asseyait un homme d’une quarantaine d’années à
la physionomie honnête et calme. Il portait un costume décent, sans
prétentions à l’élégance, mais éloignant toute idée de gêne. Ses yeux,
immobiles et dilatés, avaient le regard fixe des yeux qui ne voient plus. Il
venait parfois à la taverne, où il était connu sous le nom de Tyrrel
l’Aveugle. Mistress Burnett, la souveraine de céans, dont le trône était
naturellement dans le comptoir, venait à de rares intervalles dire un mot
gracieux au capitaine Paddy, qui, très évidemment, était un habitué de la
maison.

Une fille de taverne se tenait debout entre les deux portes.

Cette fille eût gagné une fortune à ne rien faire, au temps où les artistes
étaient des princes et payaient leurs modèles au poids de l’or. Elle était
admirablement belle"

Londres dans les années 1840. On ne parle que du marquis de Rio-Santo.
Personne ne sait d'où il vient et il fascine ces dames de la haute société. Il
mène un grand train de vie et les millions coulent à flot ! Mais il est
surtout le mystérieux chef d'une organisation de malfrats nommée "les
gentilshommes de la nuit"... Qui est-il vraiment ? aristocrate... voyou...
assassin... rebelle ?

Roman en trois tomes.
S'identifier pour envoyer des commentaires.