Suivez-nous
La césure
Format
Broché
EAN13
9782843983795
ISBN
978-2-84398-379-5
Éditeur
Apogée
Date de publication
Collection
APOGEE EDITION
Nombre de pages
88
Dimensions
2 x 1 x 0 cm
Poids
136 g
Code dewey
843
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

La narratrice de ce récit vit un long fleuve tranquille, entouré d'un mari grognon qu'elle « aime bien », dit-elle, mais sans plus, d'une amie chère qui est sa confidente, et d'une vieille tante qui lui renvoie l'image d'une dégradation prochaine. Et puis c'est la coupure, le cours s'interrompt à la faveur d'une hémorragie qui expédie Alice aux urgences hospitalières, où une admirable infirmière espagnole va lui prodiguer des soins attentifs, au fil desquels toute une vie trop rangée, monotone et absurde, affleure à la conscience. Le mari en souffrira au quotidien qui le sort de sa routine de petit fonctionnaire : il devra prendre ses repas au restaurant, la barbe! La tante paradera une fois de plus dans ses falbalas mités, et l'amie l'incitera à la patience. Le sang hémorragique la renvoie aussi à la perte de sa virginité – sur un coup de tête, avec un triste inconnu, seulement pour s'affirmer dans son adolescence et se venger de sa mère.

Au terme d'un récit haletant, où rien n'est épargné des souffrances de l'âme — et du corps —, la narratrice fera le bon choix : celui de la liberté. Elle ne sortira de l'hôpital que pour se séparer de cette existence – autre césure – et entamer enfin, purgée de son vilain sang, un nouveau départ. Cette hémorragie providentielle, n'est-elle pas, finalement, une autre façon de renaître à la vie? Au terme de ce parcours, la narratrice avoue : « J'ai l'impression de ne plus rien devoir à personne, d'être toute neuve, comme si je venais de me mettre au monde avec le pouvoir de disposer de ma vie. »

Matilda Tubau – Bensoussan a franchi les Pyrénées en 1939, dans l’exode des vaincus de la guerre d’Espagne.

Après de brillantes études en France, elle enseigne d’abord au lycée, puis à l’université Rennes 2, où elle devient professeur d’espagnol. L’amour de la Catalogne et la fidélité à ses racines l’amènerons à créer à Rennes l’enseignement de la langue catalane, et à publier chez Maurice Nadeau en 1974, un ouvrage remarqué : Écrivains de Catalogne (Éditions Denoël) ; elle a également traduit de nombreux écrivains catalans en français. Elle a reçu en Catalogne, la plus haute distinction, la Croix de Saint-Georges.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Mathilde Bensoussan