Suivez-nous
Format
Broché
EAN13
9782758610847
ISBN
978-2-7586-1084-7
Éditeur
Livre d'histoire
Date de publication
Collection
MVVF
Nombre de pages
194
Dimensions
20 x 14 x 1 cm
Poids
601 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

LA BÔVE (La Baronnie de). Notice historique sur les seigneurs et le château de ce nom 1171-2021

Livre d'histoire

Mvvf

Offres

Lieu historique s’il en fut, le domaine de la Bôve domine la vallée de l’Ailette depuis de nombreux siècles. La première forteresse, dont on voit encore les remparts, était en 1160 le siège d’une importante seigneurie. La maison de Montchâlons en sera propriétaire de 1255 jusqu’en 1451. Au XVe siècle, le château est attaqué et pillé par les Bourguignons, puis repris par le roi de France. La baronnie, confisquée par Louis XI, est donnée à Hector de Lescluse. François de Proisy, grand bailli de Vermandois, en hérite en 1561. Sous la Ligue, la forteresse, lieu stratégique, permet de surveiller la route de Reims à Laon. La baronnie rentre en 1675 dans la maison d’Aubourg. En 1719, Gaspard-Hyacinthe de Caze, trésorier général de France, achète le domaine et le logis, alors très détérioré. Entre 1725 et 1730, il fera rebâtir complètement et « d’une façon princière » le château, l’entourant d’un parc et de jardins magnifiques. Françoise de Chalus, duchesse de Narbonne-Lara, dame d’honneur de Madame Adélaïde, fille de Louis XV, achète la Bôve en 1777. Elle fait construire pour la princesse et sa sœur une chaussée carrossable jusqu’au château, que l’on appellera « le Chemin des Dames ». En 1793, le domaine, confisqué par la Nation, est démembré. Du château, ruiné et démoli, il ne reste que la demeure du régisseur et les bâtiments construits dans l’enceinte des fossés. La propriété servira de quartier général au maréchal Ney lors de la bataille de Craonne, en 1814. Le domaine est reconstitué de 1821 à 1822 par Anacharsis Desèvre, notaire à Soissons. Il se compose alors d’un corps de bâtiment « appelé le petit château de la Bôve », un jardin anglais, un potager, un parc avec étang et plusieurs pièces d’eau, une ferme. Henri Rillart de Verneuil, militaire et homme politique, en fait l’acqui-sition en 1893. Il ajoute deux gros pavillons qui encadrent le logis en 1900-1901 et redessine le parc à partir de la grande terrasse. Le site de la Bôve est investi par l’état-major allemand dès 1914. Le lieutenant de Verneuil donnera tous les renseignements utiles à l’artillerie française pour bombarder son château le 15 avril 1917. Il fera édifier une nouvelle bâtisse de 1928 à 1933 sur le modèle de Champs-sur-Marne. De 1940 à 1944, la ferme est occupée par des ouvriers polonais et ukrainiens. Marie-Thérèse de Benoist, qui a repris l’exploitation de la ferme hérite du domaine de la Bôve en 1950. C’est son fils, Henri, qui devient le nouveau propriétaire du château en 2009. « Figure dans le paysage syndical agricole », il sera maire de Bouconville-Vauclair de 1968 à 2020.
S'identifier pour envoyer des commentaires.