Suivez-nous
Le droit d'emmerder Dieu
Format
Broché
EAN13
9782246825838
ISBN
978-2-246-82583-8
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
essai français
Nombre de pages
96
Dimensions
18,5 x 12 x 0,9 cm
Poids
100 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le droit d'emmerder Dieu

De

Grasset

essai français

Offres

Autre version disponible

« C’est à nous, et à nous seuls, qu’il revient de réfléchir, d’analyser et de prendre des risques pour rester libres. Libres de nous engager et d’être ce que nous voulons. C’est à nous, et à personne d’autre, qu’il revient de trouver les mots, de les prononcer, de les écrire avec force, pour couvrir le son des couteaux sous nos gorges.
À nous de rire, de dessiner, d’aimer, de jouir de nos libertés, de vivre la tête haute, face à des fanatiques qui voudraient nous imposer leur monde de névroses et de frustration – en coproduction avec des universitaires gavés de communautarisme anglo-saxon et des intellectuels qui sont les héritiers de ceux qui ont soutenu parmi les pires dictateurs du XXe siècle, de Staline à Pol Pot. »

Ainsi plaide Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo, lors du procès des attentats de janvier 2015. Procès intellectuel, procès historique, au cours duquel l’auteur retrace, avec puissance, le cheminement souterrain et idéologique du Mal. Chaque mot pèse. Chaque mot frappe. Ou apporte la douceur, évoquant les noms des disparus, des amis, leurs plumes, leurs pinceaux, leur distance ironique et tendre.
Bien plus qu’une plaidoirie, un éloge de la vie libre, joyeuse et éclairée.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

26 octobre 2021

plaidoyer pour la liberté

Il y a quelques dates dans la vie, dont on se souvient avec précision, de l’endroit où l’on se trouvait et de ce qu’on y faisait… la fusillade de Charlie Hebdo en fait partie. Ce dont moi, je me souvenais ...

Lire la suite

14 octobre 2021

Seulement 96 pages, à découvrir !

Quelle belle idée de publier la plaidoirie intégrale de l’avocat des parties civiles, Richard Malka, lors du procès des attentats de janvier 2015 qui s’est déroulé en novembre 2020 pendant 54 jours ! Certes, ce n’est, peut-être pas, celle qu’il ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Richard Malka