Suivez-nous
Napoléon et son fils
Éditeur
Librofilio
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Napoléon et son fils

Librofilio

Offres

  • Aide EAN13 : 9782492900419
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    0.99
"La légende n’a besoin ni de faits prouvés ni de documents certains. Elle ne
s’embarrasse pas du livre qui passe, elle qui demeure. Si par quelques côtés,
l’histoire lui fournit des indices qui lui agréent, elle s’en empare, s’en
rend maîtresse et les porte au sublime. Or, de l’enquête que j’ai menée avec
la plus entière bonne foi, où je n’ai rien laissé dans l’ombre des passions
moins généreuses et des ambitions moins hautes qui, surtout au début, ont jeté
leur ombre sur les actes de l’Empereur, ressort en dernière analyse une
histoire presque semblable à la légende. Celle-ci a pressenti celle-là, elle a
noyé d’ombre les détails oiseux, elle a condensé les récits essentiels ; elle
a deviné les causes, elle a réparti les responsabilités, elle a dégagé les
conclusions nécessaires."


À PROPOS DE L'AUTEUR

**Louis Claude Frédéric Masson** , né à Paris le 8 mars 1847 et mort à Paris
le 19 février 1923, est un historien français, spécialiste des études
napoléoniennes et secrétaire perpétuel de l'Académie française.
Issu d'une famille de hauts magistrats, sa sœur mariée à Édouard Lefebvre de
Béhaine, Frédéric Masson se destinait à la diplomatie et devint bibliothécaire
au ministère des Affaires étrangères.
En 1886, il fonde la revue Les Lettres et les Arts, qui paraît du 1er janvier
1886 au 1er décembre 1889.
À partir de 1894, Frédéric Masson se consacre principalement aux études
napoléoniennes dont il devient, en son temps, le spécialiste incontesté,
régnant sur une armée de secrétaires et de documentalistes dans son vaste
appartement du 122 la rue La Boétie à Paris, puis dans son hôtel particulier
de la rue de La Baume.
Il est élu à l'Académie française le 18 juin 1903, en remplacement de Gaston
Paris, et reçu le 28 janvier 1904 par Ferdinand Brunetière. Il en devint le
secrétaire perpétuel le 20 mai 1919.
S'identifier pour envoyer des commentaires.