Suivez-nous
La Malédiction de la droite - 60 ans de rendez-vous manqués
Format
Broché
EAN13
9782262099336
ISBN
978-2-262-09933-6
Éditeur
Perrin
Date de publication
Collection
Tempus
Nombre de pages
526
Dimensions
17,7 x 10,7 x 1,7 cm
Poids
278 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Malédiction de la droite - 60 ans de rendez-vous manqués

De

Perrin

Tempus

Offres

Les 20 jours qui ont défait la droite.
Considéré à juste titre comme l'un des meilleurs journalistes et analystes politiques français, Guillaume Tabard raconte comment la droite, pourtant majoritaire, s'est échinée à perdre le pouvoir depuis 1958. Elle fait preuve en cette matière d'une grande créativité ; les conflits haineux de personnes (Pompidou/Giscard, Giscard/Chirac, Balladur/Chirac, Juppé/Séguin) s'ajoutant aux divergences idéologiques (libéraux-centristes-gaullistes-ultras), les attaques frontales aux rumeurs et coups bas de toutes sortes qui ponctuent son histoire depuis l'affaire Markovic jusqu'à Clearstream. En vingt chapitres percutants, écrits avec brio, l'auteur raconte un fiasco, toujours recommencé, des divisions fondatrices de la guerre d'Algérie au fiasco de la candidature Fillon en passant par les campagnes présidentielles et certaines déroutes telles l'aventure ubuesque des rénovateurs ; les défaites européennes, la perte de la mairie de Paris ou la dissolution manquée de 1997. Introduction : la droite, ses doutes et ses démons 1- 3 novembre 1959 - De Gaulle ne supporte plus Pinay 2- 14 avril 1962 – Debré paie l'addition de la guerre d'Algérie 3- 10 janvier 1967 - Giscard ose dire " oui, mais " à de Gaulle 4- 6 juillet 1968 – Pompidou licencié, mais Pompidou libéré 5- 23 mai 1972 – Le dernier défi de Chaban à Pompidou 6- 25 août 1976 – Chirac part en guerre contre Giscard 7- 10 mai 1981 – la division offre l'Elysée à Mitterrand 8- 29 janvier 1987 - Chirac referme la parenthèse libérale 9- 13 avril 1989 - Des rénovateurs qui se révèlent bien amateurs 10- 5 mai 1992 - Séguin lance la bataille de Maastricht 11- 25 septembre 1993 - La brouille des " amis de trente ans " 12- 21 avril 1997 - " l'expérience hasardeuse " de la dissolution 13- 1er juin 1997 - triangulaires mortelles avec le Front national 14- 18 mars 2001 - Les clés perdues de l'Hôtel de ville 15- 17 novembre - 2002 - l'UMP inachevée 16- 14 avril 2005 – le crépuscule chiraquien 17- 21 mars 2010 – la désillusion Sarkozy 08 – Sarkozy c'est pas du sérieux 18- 24 janvier 2017 – Fillon ou la défaite impossible 19- Le macronisme peut-il absorber la droite ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Guillaume Tabard