Suivez-nous
Approche par compétences et réduction des inégalités entre élèves, De l'analyse des situations scolaires à la formation des enseignants
Format
Broché
EAN13
9782804168711
ISBN
978-2-8041-6871-1
Éditeur
De Boeck supérieur
Date de publication
Collection
PEDAGOGIES EN D
Nombre de pages
248
Dimensions
24 x 16 x 1,4 cm
Poids
415 g
Langue
français
Code dewey
370.1
Fiches UNIMARC
S'identifier

Approche par compétences et réduction des inégalités entre élèves

De l'analyse des situations scolaires à la formation des enseignants

De

De Boeck supérieur

Pedagogies En D

Offres

Cet ouvrage examine principes, formes et effets de l'approche par compétences dans plusieurs champs d'apprentissage ainsi que du point de vue des pratiques enseignantes, dans la perspective d'une efficacité et d'une équité accrue.
Dans plusieurs pays, l'approche par compétences fait partie du prescrit légal qui pilote le métier d'enseignant. L'objectif est de permettre aux élèves de faire face progressivement à la complexité du monde qui les entoure en mobilisant à bon escient des savoirs, pour apprendre tout au long de leur vie, mener une vie professionnelle et exercer des responsabilités civiques et sociales.
Cependant, mal comprise, une « pédagogie par compétences » risque d'accroître les inégalités de résultats entre élèves ; elle pourrait faire partie de ces « pédagogies invisibles » dénoncées par Bernstein dès 1975, quand la tâche proposée aux élèves est trop ouverte, répondant à un contrat didactique trop flou sur les objectifs et les enjeux de savoir. Les recherches de l'équipe ESCOL et du réseau RESEIDA mettent en évidence des effets différenciés des pratiques enseignantes, en fonction des dispositions sociocognitives des élèves et du sens que ceux-ci attribuent aux tâches scolaires.
Faudrait-il pour autant réserver aux élèves les mieux préparés par leurs modes de socialisation familiale les occasions d'aborder des situations ouvertes et cognitivement porteuses ? Faut-il au contraire mettre toute la professionnalité des enseignants à construire, précisément pour ces élèves moins chanceux au départ, des situations d'apprentissage et des étayages qui devraient favoriser l'atteinte d'objectifs ambitieux et le développement de compétences critiques ?
Cet ouvrage ouvre des pistes de réflexion sur  des pratiques susceptibles de diminuer les risques d'inégalités sans réduire les exigences des tâches et le niveau taxonomique des apprentissages et insiste sur la nécessité de rendre explicites et collectifs les savoirs en voie d'appropriation par les élèves.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jacques Crinon