Suivez-nous
Archéologie de la violence - La guerre dans les sociétés pri
Format
Poche
EAN13
9782815949699
ISBN
978-2-8159-4969-9
Éditeur
Editions de l'Aube
Date de publication
Collection
MIKROS
Nombre de pages
88
Dimensions
18 x 12 x 0,8 cm
Poids
82 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Archéologie de la violence - La guerre dans les sociétés pri

Editions de l'Aube

Mikros

Offres

Autre version disponible

« Le meilleur ennemi de l'État, c'est la guerre. »
Cet ¬essai propose une réflexion toujours aussi novatrice sur la guerre. Pour Pierre Clastres, elle est une façon de ¬repous¬ser la fusion politique, et donc d'empêcher la ¬menace d'une délégation de pouvoir menant aux dérives -intrinsèquement liées à la trop grande taille d'une ¬société. La guerre et l'institution étatique, posées dans une relation d'exclusion, chacune impliquant la ¬négation de l'autre, se conditionnent donc mutuellement.
« Un livre essentiel sur la violence. » Général Robert Bassac, Défense
«?Pierre Clastres a une position marginale, à l'écart du grand débat anthropologique de l'époque entre structuralisme et marxisme. » Marc Abélès, Sciences humaines
Pierre Clastres (1934?-?1977), anthropologue et ethnologue, spécialiste des Indiens d'Amérique, a notamment publié La Société contre l'État.
S'identifier pour envoyer des commentaires.