Suivez-nous
Les hommes ont peur de la lumière
Format
Broché
EAN13
9782714474063
ISBN
978-2-7144-7406-3
Éditeur
Belfond
Date de publication
Nombre de pages
255
Dimensions
22,6 x 14,1 x 2,4 cm
Poids
338 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les hommes ont peur de la lumière

De

Traduit par

Belfond

Offres

Autre version disponible

Après le succès d'Isabellel'après-midi, Douglas Kennedy se réinvente encore et change de décor. Direction Los Angeles et une Amérique rongée par la crise... A mi-chemin entre roman noir et chronique sociale, Les hommes ont peur de la lumière est surtout le bouleversant portrait d'un homme bien, piégé par la violence.
Dans un Los Angeles crépusculaire, le grand retour de Douglas Kennedy au roman noir !
Un après-midi calme et ensoleillé, un bâtiment en apparence anonyme et soudain, l'explosion d'une bombe.
L'immeuble dévasté abritait l'une des rares cliniques pratiquant l'avortement. Une victime est à déplorer et parmi les témoins impuissants, Brendan, un chauffeur Uber d'une cinquantaine d'années, et sa cliente Elise, une ancienne professeure de fac qui aide des femmes en difficulté à se faire avorter.
Au mauvais endroit au mauvais moment, l'intellectuelle bourgeoise et le chic type sans histoires vont se retrouver embarqués malgré eux dans une dangereuse course contre la montre. Car si au départ tout semble prouver qu'il s'agit d'un attentat perpétré par un groupuscule d'intégristes religieux, la réalité est bien plus trouble et inquiétante...
Tout à la fois thriller haletant et chronique d'une Amérique en crise, Les hommes ont peur de la lumière est surtout le puissant portrait d'un homme et d'une femme qui, envers et contre tout, essaient de rester debout.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

par (Libraire)
18 juin 2022

Brendan, la cinquantaine, mène une vie ordinaire, discrète et précaire. Témoin d’un attentat perpétré contre un centre pratiquant l’avortement, il voit sa vie basculer. Mêlé à une intrigue qui le dépasse, il se met à questionner son existence. Un livre ...

Lire la suite

12 juin 2022

A recommander !

Mais, avant tout, Les hommes ont peur de la lumière est un page turner dans lequel Douglas Kennedy raconte avec diverses péripéties l’Amérique conservatrice débridée des années passées, autour de trois personnages bien campés et rapidement très sympathiques. A recommander ...

Lire la suite

L'auteur américain Douglas Kennedy était l'invité de La Galerne le 25 mai 2022 pour présenter son nouveau roman, "Les hommes ont peur de la lumière" (éditions Belfond).

© agence Edith/La Galerne

"Les hommes ont peur de la lumière" Belfond
Le , L'Armitière

COMPLET

--------------

Le livre :

Après le succès d'Isabellel'après-midi, Douglas Kennedy se réinvente encore et change de décor. Direction Los Angeles et une Amérique rongée par la crise... A mi-chemin entre roman noir et chronique sociale, Les hommes ont peur de la lumière est surtout le bouleversant portrait d'un homme bien, piégé par la violence.
Dans un Los Angeles crépusculaire, le grand retour de Douglas Kennedy au roman noir !
Un après-midi calme et ensoleillé, un bâtiment en apparence anonyme et soudain, l'explosion d'une bombe.
L'immeuble dévasté abritait l'une des rares cliniques pratiquant l'avortement. Une victime est à déplorer et parmi les témoins impuissants, Brendan, un chauffeur Uber d'une cinquantaine d'années, et sa cliente Elise, une ancienne professeure de fac qui aide des femmes en difficulté à se faire avorter.
Au mauvais endroit au mauvais moment, l'intellectuelle bourgeoise et le chic type sans histoires vont se retrouver embarqués malgré eux dans une dangereuse course contre la montre. Car si au départ tout semble prouver qu'il s'agit d'un attentat perpétré par un groupuscule d'intégristes religieux, la réalité est bien plus trouble et inquiétante...
Tout à la fois thriller haletant et chronique d'une Amérique en crise, Les hommes ont peur de la lumière est surtout le puissant portrait d'un homme et d'une femme qui, envers et contre tout, essaient de rester debout.

L'auteur :

Douglas Kennedy est né à Manhattan le 1er janvier 1955. Il grandit dans l’Upper West Side, étudie à la Collegiate School (le plus vieux lycée de New York) et au Bowdoin College dans l’état du Maine, avant de partir un an au Trinity College de Dublin, en 1974.
En 1994, sort son premier roman, Cul-de-sac (Gallimard – Série Noire, 1998), réédité dans une nouvelle traduction sous le titre Piège nuptial (Belfond, 2008). En 1997, il est porté à l’écran par Stephen Elliot, le réalisateur de Priscilla, folle du désert.
Son deuxième roman, L’homme qui voulait vivre sa vie (Belfond, 1998 ; Pocket, 1999), connaît un succès international. Traduit en seize langues, il s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires à travers le monde et a été adapté au cinéma en 2010 par Éric Lartigau avec Romain Duris, Marina Foïs et Catherine Deneuve.
Son troisième roman, Les désarrois de Ned Allen (Belfond 1999 ; Pocket 2000) est aussi un best seller et un succès critique, traduit en quatorze langues.
Il est l'un des auteurs favoris des Français et des lecteurs francophones, avec plus de 8 millions d’exemplaires vendus pour l’ensemble de ses titres.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Douglas Kennedy
Plus d'informations sur Chloé Royer