Suivez-nous
Pilule : défaire l'évidence
Format
Broché
EAN13
9782735128976
ISBN
978-2-7351-2897-6
Éditeur
Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris
Date de publication
Collection
Interventions
Nombre de pages
320
Dimensions
12,5 cm
Poids
240 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Pilule : défaire l'évidence

Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

Interventions

Offres

Suite à la récente « crise des pilules » de troisième et de quatrième
générations, les femmes rejettent de plus en plus massivement ce moyen de
contraception. Pourquoi la pilule est-elle alors tant prescrite en France, en
dépit des critiques qu'elle soulève? Comment est-elle devenue une évidence
médicale alors qu'elle ne l'est pas dans d’autres pays? Ces questions,
abordées dans l’ouvrage, sont d’autant plus cruciales que ce standard médical
n’est pas sans conséquences: il conduit à amalgamer « pilule » et «
contraception », et à définir cette dernière exclusivement comme une « affaire
de femmes ».

En décortiquant le mythe de la pilule comme « révolution », Alexandra Roux
retrace la genèse de cette norme contraceptive française, éclairant les débats
actuels sur le rejet de la pilule, sur ces risques et sur le partage de la
charge contraceptive. Elle revient sur la manière dont les mouvements
féministes en France ont érigé la pilule comme symbole de leurs luttes pour la
liberté procréative, laissant peu de place à la critique des risques et des
effets secondaires de ce médicament. L’idée que la pilule « libère les femmes
» a aussi servi de puissant argument marketing aux industries pharmaceutiques
pour se garantir de très larges profits. Ainsi, l’autrice met en exergue le
rôle qu’ont joué l’institution médicale et les laboratoires pharmaceutiques
dans le façonnement d’un « pilulocentrisme » à la française. En imposant la
pilule comme seule réponse efficace et recommandable contre le « fléau » des
avortements, ces acteurs ont participé à genrer la régulation des naissances,
et à exempter durablement les hommes de cette charge, au détriment des femmes.
S'identifier pour envoyer des commentaires.