Suivez-nous
Le nouvel idéal politique, Enquête sur la pertinence des théories actuelles de la démocratie
Format
Broché
EAN13
9782713224058
ISBN
978-2-7132-2405-8
Éditeur
EHESS – Ecole des hautes études en sciences sociales
Date de publication
Collection
En temps et lieux (43)
Nombre de pages
238
Dimensions
2 x 16 x 0 cm
Poids
445 g
Langue
français
Code dewey
321.801
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le nouvel idéal politique

Enquête sur la pertinence des théories actuelles de la démocratie

De

EHESS – Ecole des hautes études en sciences sociales

En temps et lieux

Offres

Frappée par le manque de prescriptions "concrètes" sur lesquelles le courant néo-républicain débouche, Edwige Kacenelenbogen éclaire cet aspect relativement méconnu en dessinant un parallèle original, et quelque peu provocateur, entre ce courant et l'intuition libertarienne (ou néo-libérale) d'un ordre "spontané". L'auteur met à jour des parallèles, des convergences entre ces deux théories actuelles - et a priori opposées - de l'organisation politique.
Quatre œuvres sont examinées avec clarté et précision. L'œuvre hayekienne, fondatrice du paradigme néolibéral, et trois versions contemporaines de l'idéal républicain: celle de Philip Pettit, dont la théorie pose les bases du républicanisme contemporain; celle de David Miller qui prône un républicanisme nationaliste et celle de Jean-Marc Ferry dont l'approche « communicationnelle » s'efforce d'établir les conditions d'un univers politique "postnational" en Europe. Etablissant une distinction entre la logique « constructiviste » de certaines pensées ambitieuses et volontaires du politique, et une logique « spontanéiste », qui s'illustre dans la conceptualisation d'un ordre politique « spontané », l'auteur démontre l'appartenance des théories néorépublicaines au courant qu'elle nomme « spontanéiste », identifiant et expliquant ainsi le caractère abstrait, amorphe, et, pour finir, apolitique, des prescriptions que ces nouvelles théories autorisent.
L'auteur éclaire à la fois la profonde crise démocratique que traversent aujourd'hui les régimes occidentaux, et l'effacement actuel du politique au profit d'impératifs principalement économiques.
S'identifier pour envoyer des commentaires.