Suivez-nous
Tout n'est pas poisson, mais il y a des poissons partout
Format
Broché
EAN13
9782845622005
ISBN
978-2-84562-200-5
Éditeur
La Passe du vent
Date de publication
Collection
POLITIQUES CULT
Nombre de pages
135
Dimensions
21 x 20 x 0 cm
Poids
312 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Tout n'est pas poisson, mais il y a des poissons partout

De

La Passe du vent

Politiques Cult

Offres

LA COLLECTION POLITIQUE CULTURELLE ET TERRITOIRESUn demi-siècle après la création du ministère Malraux, toutes les collectivités publiques ont, à leur échelle, pris en charge la question de la culture. Créée en 1992 en partenariat avec la DRAC Rhône-Alpes, la collection « Politiques culturelles et territoires » a pour ambition de participer aux débats en cours à travers des ouvrages combinant mise en valeur des ressources régionales, paroles d’acteurs, contributions d’experts et dialogue avec d’autres expériences en France et à l’étranger.LE LIVRE (extrait de l’avant-propos de Michel Kneubühler et de Thierry Renard) :Mutatis mutandis, les politiques culturelles, pendant longtemps, furent avant tout le fait des pouvoirs - politiques, religieux ou économiques. Deux évolutions majeures marquèrent toutefois la fin du XXe siècle : la montée en puissance des collectivités locales et, parallèlement, la porosité, voire l’imbrication, des différentes politiques publiques, qu’atteste la floraison de chartes, conventions, protocoles, contrats... conclus de nos jours entre acteurs publics.Prendre en compte la dimension culturelleLe résultat est qu’aujourd’hui les politiques culturelles sont le fait de multiples acteurs institutionnels, professionnels ou associatifs : nous vivons bien le « gouvernement partagé de la culture » cher à René Rizzardo. Désormais, des questionnements naguère réservés aux seuls spécialistes des « affaires culturelles » se font jour dans des cercles pouvant parfois en paraître a priori bien éloignés. Ainsi en va-t-il de la « culture à l’hôpital », dont Carine Delanoë-Vieux rappelle dans ces pages que, si « l’animation, l’art-thérapie, les bibliothèques et le bénévolat caritatif répondent déjà depuis fort longtemps aux attendus d’humanité de la prise en charge des malades »2, ce programme a aujourd’hui pour enjeu d’accompagner « la nécessaire réflexion que l’hôpital doit entreprendre pour surmonter la crise en y intégrant sa dimension culturelle »3.[…]4E DE COUVERTURE :« Tout n’est pas poisson, mais il y a des poissons partout », a écrit Gilles Deleuze. Et il ajoutait : « Il n’y a pas universalité mais ubiquité du vivant ». Vivant, la culture l’est assurément, dans les nombreux établissements de santé associés au programme « Culture à l’hôpital ». Et singulièrement là où leurs responsables culturels ont pu bénéficier du soutien apporté, depuis sa création en 2006, par le GIE Hi . culture. Mutualiser, diagnostiquer, accompagner, fédérer : tels sont été les objectifs prioritaires de cette structure originale rassemblant dix partenaires au service de l’invention d’une politique culturelle en lien avec les mutations de l’hôpital contemporain. Témoignant de cinq années d’analyses, de transmissions et d’expériences, l’ouvrage, autant qu’une trace de l’action menée, se veut une incitation à la réflexion, un guide méthodologique et un manifeste : « Tout n’est pas culture, mais la culture est partout ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.