Suivez-nous
L'invention des Français, Du temps de nos folies gauloises
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
Documents
Nombre de pages
592
Langue
français
Code dewey
936.402
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'invention des Français

Du temps de nos folies gauloises

De

Fayard

Documents

Offres

  • AideEAN13 : 9782213668055
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

    10.99

Autre version disponible

Il y a des livres qui se lisent le sourire aux lèvres. Celui de Jean-François Kahn en fait partie. Avec sa verve et son humour, il revisite les premiers chapitres de l'histoire de France. Et d'un coup, nos ancêtres sont les Romains plutôt que les Gaulois ! Chacun en prend pour son grade.
Les Romains ? De grands civilisateurs qui ont su séduire et intégré la Gaule dans leur vaste empire et donner aux Celtes la citoyenneté, mais dont les empereurs font tache. A telle enseigne que les vaincus d'hier prendront sans difficulté des postes clés dans les institutions et feront de leur pays un centre important de culture latine, pesant sur les tribus germaines voisines pour les englober un jour. Sous le regard de Néron, de Julien ou de Caligula, révoltes, guerres civiles, divisions et trahisons n'ont pas cessé.
Quant aux grandes figures de la résistance à Rome, elles n'ont pas toujours été celles que l'on pense. Vercingétorix ? Un looser et le chef d'une très éphémère rébellion. Alors que Vindex, un prince batave, a remporté des victoires contre de puissantes légions romaines et a unifié la Gaule, la Belgique et la Germanie. Même la mystérieuse reine Boudica a pu résister avec plus de noblesse que le fanfaron d'Alésia.
Jean-François Kahn fait revivre des figures de héros injustement oubliés. Avec lui, l'histoire est un exercice vivant et sérieux, un récit qui se permet tout et qui fait rêver : une histoire incorrecte.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean-François Kahn