Suivez-nous
Les élites nordiques de l'Europe occidentale (XIIe-XVe siècle), XIIe-XVe siècle
Format
Broché
EAN13
9782859445775
ISBN
978-2-85944-577-5
Éditeur
ED SORBONNE
Date de publication
Collection
Histoire ancienne et médiévale
Nombre de pages
318
Dimensions
23 x 16 x 2 cm
Poids
510 g
Langue
français
Code dewey
940
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les élites nordiques de l'Europe occidentale (XIIe-XVe siècle)

XIIe-XVe siècle

Dirigé par ,

Ed Sorbonne

Histoire ancienne et médiévale

Offres

Autre version disponible

Le Moyen Âge scandinave, que les historiens du nord de l'Europe font débuter vers 1100, est relativement méconnu en France. Les royaumes qui se constituèrent alors sont encore tenus pour des mondes marginaux, plus soumis à un héritage et à des coutumes propres qu'influencés par les modèles sociaux, politiques et culturels de l'Europe occidentale. Les communications, présentées lors du colloque qui a réuni en juin 2005 à Paris des médiévistes nordiques et français, et rassemblées dans ce volume, apportent un regard nouveau sur les relations que les royaumes nordiques ont entretenues avec le reste de l'Occident, en prenant comme fil conducteur l'histoire de leurs élites, clercs et laïcs. Deux approches ont été privilégiées, l'analyse des formes et des lieux d'échanges et celle des systèmes de reproduction de la domination sociale.
Que ce soit par les voyages, la diplomatie, ou par la confrontation violente, qu'elles aient fréquenté les cours royales et princières, la Curie romaine, les monastères ou les universités, ces élites ont parcouru l'espace européen et se sont approprié les outils de domination sociale et culturelle, comme l'écrit, les livres, les pratiques intellectuelles, les valeurs symboliques... Leur diffusion a été aussi assurée par les Occidentaux venus dans le Nord, prélats, chevaliers et marchands.
Pour exercer le pouvoir politique, les aristocraties nordiques ont largement puisé dans des usages et des normes partagés par l'ensemble des élites européennes. Elles se sont appuyées sur des réseaux similaires de consanguinité et d'alliance. Elles ont adopté les modes de vie, les idéaux, les codes du paraître et de l'honneur des noblesses occidentales. Du XIIe au XVe siècle, sans nier les particularismes éventuels, l'histoire des élites et celle du pouvoir politique ont donc connu des développements synchrones : renforcement de la loi, émergence des juristes, essor d'une élite de conseil, ambitieuse et souvent frondeuse, inflexions idéologiques de la fonction royale.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Elisabeth Mornet