Suivez-nous
J'ai réussi à rester en vie, récit
Éditeur
Philippe Rey
Date de publication
Collection
Littérature étrangère
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
818.5403
Fiches UNIMARC
S'identifier

J'ai réussi à rester en vie

récit

Philippe Rey

Littérature étrangère

Offres

  • Aide EAN13 : 9782848763590
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    9.99
Le matin du 11 fevrier 2008, Raymond Smith, le mari de Joyce Carol Oates,
s'est reveille avec un mauvais rhume. Il respire mal et son epouse decide de
l'emmener aux urgences ou l'on diagnostique une pneumonie sans gravite. Pour
plus de surete, on le garde en observation. Une semaine plus tard, au moment
meme ou il devait rentrer chez lui, Raymond meurt d'une violente et soudaine
infection nosocomiale. Sans avertissement ni preparation d'aucune sorte, Joyce
est soudain confrontee a la terrible realite du veuvage. Au vide. À l'absence
sans merci. 'ai reussi a rester en vie est la chronique du combat d'une femme
pour tenter de remonter de ce puits sans fond. De poursuivre une existence
amputee du partenariat qui l'a soutenue et definie pendant pres d'un demi-
siecle. En proie a l'angoisse de la perte, a la desorientation de la
survivante cernee par un cauchemar de demarches administratives et les
absurdites pathetiques du commerce du deuil -, Oates decrit l'innommable
experience du chagrin, dont elle ne peut s'extraire qu'a grand peine, de temps
a autre, en se tournant vers ses amis. Avec sa lucidite coutumiere, parfois
sous-tendue d'un humour noir irresistible (quand, par exemple, elle se lamente
sur l'absurdite des luxueux paniers gargantuesques de saucissons et de pop
corn au chocolat deposes devant sa porte en maniere de condoleances), elle
nous offre a travers ce livre - qui ne ressemble a rien de ce qu'elle a ecrit
jusqu'ici - non seulement une emouvante histoire d'amour mais aussi le
portrait d'une Joyce Carol Smith inconnue et formidablement attachante. "
Admirable Joyce Carol Oates, voila le qualificatif qui vient a l'esprit en
refermant ce livre troublant de justesse, personnel, digne [...] l'un des plus
beaux textes jamais ecrits sur l'amour. " Sabine Audrerie, La Croix " Le
resultat est bouleversant. " Florence Noiville, Le Monde des livres " Un cri
du coeur a la gloire de l'ecriture. " Armelle Thoraval, Elle " Transparente,
Oates confesse sans tricher, comme une decharge de larmes silencieuses. "
Emily Barnett, Les Inrockuptibles " Une analyse fine du sens de la perte. "
Virginie François, Marianne
S'identifier pour envoyer des commentaires.