Suivez-nous
Le Festival de Cannes
Éditeur
Robert Laffont
Date de publication
Collection
Documents Témoignages RL
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible
" Quand on n'a pas grand-chose a y faire, le Festival de Cannes est une drogue
dure de la jeunesse, elle donne l'illusion que l'on s'amuse au coeur du monde.
C'est difficile de decrocher, ça prend du temps et ça demande des efforts mais
je m'etais jure il y a quelques annees que je n'y retournerais pas tant que je
n'aurais pas un film a presenter ou un projet precis a defendre. Promesse a
soi-meme non tenue puisque je reviens afin de presider un jury d'enseignants
et que je suis encore en train de me demander si ce n'est pas un pretexte pour
me liberer de cet engagement secret. Apres une longue abstinence que je n'ai
pas mise a profit pour devenir le nouveau Spielberg, j'adopte le profit
discret du cinephile de base qui me permettra peut-etre de surmonter la
nostalgie des ambitions perdues et de faire la paix avec les regrets et les
souvenirs. Il y en a tant qui remontent a la surface. "
Au-dela des paillettes du Festival, qu'en amoureux du cinema Frederic
Mitterrand depeint avec son regard a la fois ultrasensible et acere, on
retrouve le ton et le style si singuliers de _La Mauvaise Vie_.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Frédéric Mitterrand