Suivez-nous
Football, la mauvaise passe
Format
Broché
EAN13
9782754073646
ISBN
978-2-7540-7364-6
Éditeur
First
Date de publication
Nombre de pages
384
Dimensions
22 x 14 x 3 cm
Poids
505 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Football, la mauvaise passe

De

First

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Épuisé par les dérives de ses joueurs, de ses clubs et de ses institutions, le plus beau jeu du monde est aujourd'hui défiguré par son incomparable popularité. L'arrêt Bosman, permettant aux clubs d'engager autant de joueurs européens qu'ils le souhaitent, l'irrésistible ascension des droits télévisés, en ont été l'acte fondateur, entraînant l'augmentation du salaire des joueurs dans d'hallucinantes proportions. La Coupe du monde dégage des milliards d'euros de profits, les pays souhaitant l'organiser sont prêts à toutes les compromissions pour en obtenir l'organisation. Voilà où en est le ciel du football. Désespérément noir. Dans le même temps, FIFA et UEFA s'opposent mortellement au nom du pouvoir. La chute de Michel Platini en est un symbole : arrivé au sommet de l'UEFA avec l'aide de Sepp Blatter, il est tombé à cause de lui.
En France, il y a plus de trente ans que le football se traîne dans la boue : détournements de fonds, caisses noires, présidents de clubs en prison, matchs et arbitres achetés, comptes truqués, agents malhonnêtes… Comment s'étonner ensuite d'assister aux dérives des joueurs ? De Knysna à la sextape de Valbuena, de Ribery-Zahia à Benzema en passant par Domenech et les insultes d'Anelka, le football français est champion du monde… du scandale. Sous le ciel du football mondial, ce n'est pas mieux : clubs endettés, dopage, corruption, évasion fiscale, chantage, racisme, détournements de fonds, tous les coups sont permis ! Là aussi, rien que du noir et peu d'espérance.
À désespérer de tout ? Peut-être, s'il n'existait quelques beaux destins auxquels nous avons envie de croire. Ainsi, dans le sud de la France, brille, à la tête de la plus jeune équipe d'Europe, un ancien enfant perdu qui pourfend le noir du ciel. Et nous rappelle qu'on ne peut se passer des étoiles.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Bernard Pascuito