Suivez-nous

Jean Claude Bologne

Biographie

Jean Claude Bologne est né à Liège (Belgique) en 1956. Philologue, médiéviste,
il a publié une trentaine d'ouvrages, romans, essais, dictionnaires...\r
Etudiant en philologie romane de 1974 à 1978, il participe activement, comme
auteur, metteur en scène ou acteur, au Théâtre Universitaire de Liège, puis
fonde une revue littéraire bimestrielle, Ouverture, qui paraît régulièrement
de 1979 à 1984. Il obtient son diplôme avec un mémoire sur la Genèse des
mètres gallo-romans. Parti pour Paris en 1982 après son service militaire, il
y devient pendant une douzaine d'années critique littéraire pour le Magazine
littéraire, la Wallonie, la RTBF, le Tageblatt... Depuis 1995, il a renoncé à
toute activité critique.\r
\r
Après avoir été, pendant un an (1986-1987), responsable des collections aux
éditions de la Nouvelle République de Tours, le succès de l'Histoire de la
Pudeur (1986) lui permet de vivre de sa plume. Ce livre, qui bénéficie d'une
large couverture médiatique (passage chez Bernard Pivot à Apostrophes),
obtient le prix Thérouanne de l'Académie Française et le prix des Jeunes
talents de la Province de Liège. Il a été réédité plusieurs fois, en club et
en poche, et traduit en plusieurs langues. Il a régulièrement écrit, par la
suite, des essais d'histoire des mentalités parmi lesquels Histoire du mariage
en Occident (Lattès, 1995), Histoire du sentiment amoureux (Flammarion, 1998),
Histoire du célibat et des célibataires (Fayard, 2004), Histoire de la
conquête amoureuse (Seuil, 2007)...\r
\r
Son premier roman, La Faute des femmes (Les Eperonniers, 1989), est couronné
en Belgique par le prix Rossel. Parallèlement à ses livres d'histoire, il
publie alors une dizaine de romans : Le dit des béguines (Denoël, 1993), Le
frère à la bague (Le Rocher, 1998), L'homme-fougère (Fayard, 2004)... Il a
rejoint en 1992 le groupe de romanciers de la Nouvelle Fiction, avec lequel il
a publié plusieurs recueils collectifs.\r
\r
Le troisième volet de son activité littéraire répond plus spécifiquement à sa
formation de philologie romane : quatre dictionnaires d'allusions (Larousse),
un essai sur la langue française, Voyage à travers ma langue (Belles Lettres,
2001).\r
\r
Depuis 1993, il enseigne l'iconologie médiévale à l'Institut Supérieur des
Carrières artistiques (ICART), à Paris. Membre actif de la Société des Gens de
Lettres, il en est secrétaire général depuis juin 2002.

Contributions de Jean Claude Bologne

Voir tout (61)