Suivez-nous

Martine C.

Balèze, Une histoire américaine

Une histoire américaine

Kiese Laymon

Les Escales

20,90
par (Libraire)
15 novembre 2020

USA

Les mémoires de Kiese Laymon,écrivain noir américain, professeur à l'Université du Mississipi et éditeur. Ses mémoires de 2018, Heavy , traitent de sa relation difficile avec sa mère - qui lui a inculqué l'amour de la lecture et de la discipline et des compétences en écriture, mais qui était dans une relation abusive et vivait avec très peu d'argent, elle battait Laymon avec la justification qu'il devait être assez dur pour un monde blanc qui le traiterait encore plus durement - ainsi que ses relations malsaines subséquentes avec la nourriture (malbouffe ) et aussi son rapport aux jeux d'argent.
Comme un entomologiste, Kiese nous montre de l’intérieur le racisme des blancs américains contre les noirs, mais aussi toutes les minorités ; de même Kiese démontre que les enfants noirs US, nés dans une famille noire, se comportent vis-à-vis des blancs en fonction de cette violence raciste qui est ancré dans la société US. « mon père voulait surtout que je comprenne que « la terreur » commune à tout Américain n’était rien comparée à la terreur raciale et sexuelle qui contrôlait et déformait les corps de notre famille «
Style : des envolées stylistiques très américaines, parfois à la Steinbeck ou à la Paul Bowles, mais avec un rythme noir, fréquemment jazzy . Une belle réussite ;

Gran Balan
par (Libraire)
11 novembre 2020

Flamboyant.

Christiane Taubira se lance dans le roman, et c’est sous forme de pamphlet qu’elle nous présente la situation actuelle de la Guyane, sa terre natale. A travers des personnages touchants, c’est toute l’histoire de la Guyane qui défile, de Cayenne, de la forêt et de la mer. C’est l’histoire de la rencontre improbable de trois continents, l’Amérique du sud, l’Afrique et l’Europe.
Ce sont ses origines mêlées, l’esclavage, le bagne et les nègres marrons, les populations indigènes et les explorateurs, les colons, et maintenant les entreprises internationales qui s’y installent.
Dans une langue flamboyante que l’auteur perle de mots créoles ou amérindiens (on ne sait pas), l’auteure dénonce le racisme permanent, l’absence d’avenir pour les jeunes guyanais, la justice et l’injustice de deux mondes, blanc et indigène qui ne se comprennent pas. C’est surtout une splendide louange aux femmes guyanaises, des femmes-courages qui portent le monde.

Metropolis, la dernière aventure de Bernie Gunther

la dernière aventure de Bernie Gunther

Seuil

22,00
par (Libraire)
11 novembre 2020

Bernie Gunther mène l'enquête.

,

Berlin en 1928 : quatre prostituées sont assassinées dans le même quartier. Personne n’a rien vu.
Or l’une de ces prostituées est la fille d’un caïd de la pègre,Bernie est déterminé à traquer le coupable.
Nous connaissons bien le héros de la « Trilogie berlinoise », un flic désabusé, vétéran de la première guerre mondiale, motivé pour sa passion de l’alcool et des femmes. Un flic profondément antinazi, qui mène ses enquêtes en solitaire, mais qui nous parle de la montée effrayante du nazisme à Berlin . Et c’est un grand plaisir de retrouver ce personnage qui mène l’enquête, un peu comme on retrouve un bon Chandler, une valeur sûre.
Sauf que ce Metropolis est d’une toute autre trempe ! En effet, une fois le décor historique planté, et les scènes de crime délimitées, Philip Kerr nous entraîne dans les bas-fonds d’un Berlin nocturne, de bars interlopes où règne la pègre, le roman s’emballe ! Car le temps est compté : d’autres meurtres ont lieu.
C’est un grand Philip KERR : bravo !

La laveuse de mort
22,80
par (Libraire)
9 novembre 2020

Combat de femme

Naître femme c'est faire honte à sa famille .
Rubar donne le jour à Frmesk en 1986 au Kurdistan. l' accouchement est difficile. Frmesk naît avec une particularité: elle est chauve, elle a juste une mèche blanche en forme de tâche sur le front. Signe de malheur lorsqu'on est une fille au Kurdistan en 1986. Son père et sa grand-mère paternelle veulent l'enterrrer vivante. Rubar réussit à placer l'enfant chez ses parents.
Gawhar, la grand-mère maternelle est la laveuse de mort, elle lave fes femmes que personne ne réclame.C'est une femme bonne et croyante . Son mari Darwésh, humaniste, posséde une biblbiothèque,il a l'esprit critique vis à vis des religions et surtout del'interprétation du Coran. Ce couple forme un cocon afin de protéger Frmesk.
Le roman sous forme elliptique, on passe de l'enfance de Frmesk au Danemark 30 ans plus tard on retrouve Frmesk sur un lit d'hôpital.C'est dense intense.
Ce roman m'a bouleversé, impossible de le lire sans faire de pauses. La brutalité y est inouï. C'est un livre qui pose de nombreuses questions. C'est surtout le combat des femmes pour être entendues, respectées. Quoi de mieux que les mots pour se faire entendre. Magistral !

L'inconnu de la forêt
par (Libraire)
9 novembre 2020

Efficace

L'inconnu, c'est Wilde, un marginal . Enfant, il a été retrouvé vers l'âge de 6ans vivant seul dans la forêt. C'est lui qui mène l'enquête.
La disparue: une jeune fille Naomie, elle est le souffre douleur du lycée .
Et bien sûr avec Harlan Coben, il y a toujours des secrets qui refont surface et ici nous sommes en pleine élections américaines ... Les deux affaires vont se rejoindre.
Une intrigue propre , dynamique et bien ficelée. Des personnages intéressants notament Wilde, que l'on retouvera je l'espère dans d'autres aventures.