Suivez-nous

Maeva G.

1

Bukimi Miki

Kana

6,85
8 juillet 2021

Sur Terre, chaque pays possède un héros. Shy, l'héroïne du Japon, est une jeune fille timide avec peu de confiance en elle.
Cependant, une menace pèse sur la planète toute entière. Pour la vaincre les héros devront tous donner de leur personne ! Shu sera-t-elle à la hauteur ?

Un shônen construit mais qui au début me paraissait un peu simple. Grossière erreur de ma part, car si l'histoire de fond est simple ce qui s'en dégage est très puissant ! L'aspect « super héros » avait tendance à me faire penser à #MyHeroAcademia mais l'histoire n'est clairement pas la même et surtout n'est pas racontée avec la même sensibilité. Shy, qui est très, voire trop, timide est malgré tout très attachante. On a envie de la voir évoluer aux côtés de ses comparses. Pour ce qui est des héros des autres pays ils sont tout aussi attachants. Même s'ils semblent baser sur des clichés (la Russe qui boit de la Vodka ou l'Américain en Captain America) leurs histoires personnelles n'en sont pas moins profondes et leurs donnent de la matière.

Pour les sentiments on rit, on pleure (j'avoue j'ai pleuré), on s'énerve, on s'enflamme, on est heureux, on kiffe !

7,99
8 juillet 2021

" Tu es sur l'île de ceux qui sont rejetés. "

Une île étrange avec des escaliers dont personne n'a jamais vu le sommet. Une légende qui raconte que tout là-haut vit une sorcière. Cette dernière étant probablement la seule personne capable de permettre aux habitants de quitter l'île, de retrouver ce qu'ils ont perdu. Que cette île soit une prison ou un paradis terrestre, Manabe n'a pas l'intention d'y rester.

Elle veut « rentrer » !

L'île aux escaliers s'avère être un polar prometteur et mystérieux.

Quel est le secret de cette île étrange ?
La sorcière existe-t-elle ?
Qu'ont perdu ceux qui s'y trouvent ?
Comment en partir ?
Est-ce seulement possible ?

Une série courte, finie en 3 tomes au Japon, dont j'ai déjà très envie de découvrir la suite ! La beauté des planches donne d'autant plus de charme à ce récit proche du conte.

8 juillet 2021

Mao Mao, 17 ans, a été enlevée et vendue comme servante pour le palais impérial. Malgré ses nombreuses connaissances en tant qu'apothicaire, elle fait tout son possible pour se fondre dans la masse. Mais c'était sans compter sur les nombreux complots qui régissent la vie au sein du palais.

Remarquée par Jinshi, un haut fonctionnaire magnifique, elle devient contre toute attente l'une des dames de compagnie de Gyokuyo, la concubine favorite de l'Empereur.

Commence alors pour elle une vie où elle fera tout son possible pour satisfaire les demandes des hauts placés et pour que le destin ne la condamne pas.

Une histoire prenant place au cœur d'une Chine traditionnelle et cruelle, des intrigues toujours plus surprenantes et la fenêtre sur le métier d'apothicaire proche de l'alchimie.

Le pilier de ce manga ? L'héroïne, Mao Mao, et son caractère bien trempé, attachante et pleine de ressources. On la suit sans peine dans ses aventures avec curiosité et envie.

8,05
28 juin 2021

Madoka est un petit garçon qui aime porter des robes, mais pas n'importe lesquelles, celles fabriquées par sa soeur.

Non pas qu'il se sente fille mais il n'est pas à l'aise lorsqu'il doit répondre aux stéréotypes de la société aimer le sport, être viril...

À l'école Madoka décide malgré tout de se comporter en petit garçon "normal", de peur de la réaction de ses camarades. Très vite, Madoka va se rendre compte que sa nouvelle voisine est, quant à elle, peu à l'aise avec ce que l'on attend des filles.

Ce one-shot emprunt de générosité ressemble à s'y méprendre à un conte tant les personnes qui entourent Madoka sont bienveillantes et le poussent à devenir une meilleure version de lui-même, sans le pousser au complexe.

À l'autrice je dis "Merci !"
Merci pour cette histoire qui nous autorise enfin à penser qu'il est normal de ne pas être une copie conforme des stéréotypes strictes de la société.
Merci de permettre à tous les lecteurs de comprendre qu'il est légitime de la part de tous de se questionner sur le genre ou le non-genre qui nous représente réellement.

Pour moi Madoka est une belle représentation d'espoir et de l'enfant qui est en nous. Un enfant qui croit encore que tout est possible, un enfant qui n'impose pas de limite à ses rêves, un enfant qui peut être la princesse quand on attend de lui qu'il soit le prince.

En bref, une merveilleuse histoire mise en profondeur par un dessin chatoyant et d'une douceur immense.

6,99
24 juin 2021

« Fais-moi entrer dans ton monde. »

Yuki est une jeune étudiante pas totalement comme les autres. Sa particularité : la surdité. Pour elle communiquer se fait par la langue des signes, les SMS ou encore en lisant sur les lèvres.

Sa vie se trouve chamboulée quand, un jour comme un autre, dans le train, elle rencontre un jeune homme qui voyage à travers le monde.

Passionné par le monde qui l'entoure, Itsuomi est trilingue mais n'a jamais rencontré quelqu'un comme Yuki.

Très vite les deux jeunes gens vont être amenés à passer du temps ensemble. Et si la jeune fille est sûre des sentiments qui naissent en elle qu'en est-il d'Itsuomi ? Amour, tendresse, curiosité ?

Cette oeuvre aborde avec une infinie tendresse et une forte dose de douceur le sujet de la première rencontre et la question des sentiments. De plus, la surdité et la candeur de Yuki, ainsi que la délicatesse du dessin nous plongent avec bienveillance dans un monde où le handicap demande à être découvert et se révèle être une singularité à chérir.