Suivez-nous

Événements à la librairie - Prochainement

"D'un cheval l'autre" (Gallimard)
Avec Bartabas
Ajouter à mon calendrier
Le , L'Armitière

Inscription gratuite via ce lien

---------

«C’est ce soir-là, après avoir copieusement arrosé l’arrivée du nouveau venu, que nous avons décidé dans l’euphorie et à l’unanimité de le baptiser Zingaro. Il endosserait le nom de notre théâtre équestre et musical, premier nommé il donnerait à la troupe sa descendance. Plus tard, tandis que la fête se répandait dans la nuit et que s’épanchaient les cœurs imbibés, je me suis surpris, comme souvent, à ne plus trouver ma place. J’éprouve dans ces moments le besoin de me retirer ; de m’évaporer sans au revoir ni salut. Je suis allé le rejoindre dans son box, je n’ai pas allumé, je me suis glissé dans son antre comme on se glisse sous les draps de l’amante endormie. Il était couché sur le flanc gauche, je me suis assis près de lui, il a tourné la tête vers moi sans se relever, un peu étonné de me voir, comme sorti d’un songe.

Cette nuit-là, nous avons fait un pacte : j’allais contaminer son animalité et il allait me permettre d’exister parmi les hommes. Aux humains de mon espèce, nous allions nous révéler. Pour la vie.»


Avec Gaëlle Nohant
Ajouter à mon calendrier
Le , L'Armitière

Inscription gratuite via ce lien.

----------------------

Paris, 1950. Eliza Donneley se cache sous un nom d’emprunt dans un hôtel miteux. Elle a abandonné brusquement une vie dorée à Chicago, un mari fortuné et un enfant chéri, emportant quelques affaires, son Rolleiflex et la photo de son petit garçon. Pourquoi la jeune femme s’est-elle enfuie au risque de tout perdre ?
Vite dépouillée de toutes ressources, désorientée, seule dans une ville inconnue, Eliza devenue Violet doit se réinventer. Au fil des rencontres, elle trouve un job de garde d’enfants et part à la découverte d’un Paris où la grisaille de l’après-guerre s’éclaire d’un désir de vie retrouvé, au son des clubs de jazz de Saint-Germain-des-Prés. A travers l’objectif de son appareil photo, Violet apprivoise la ville, saisit l’humanité des humbles et des invisibles.

Dans cette vie précaire et encombrée de secrets, elle se découvre des forces et une liberté nouvelle, tisse des amitiés profondes et se laisse traverser par le souffle d’une passion amoureuse.
Mais comment vivre traquée, déchirée par le manque de son fils et la douleur de l’exil ? Comment apaiser les terreurs qui l’ont poussée à fuir son pays et les siens ? Et comment, surtout, se pardonner d’être partie ?

Vingt ans plus tard, au printemps 1968, Violet peut enfin revenir à Chicago. Elle retrouve une ville chauffée à blanc par le mouvement des droits civiques, l’opposition à la guerre du Vietnam et l’assassinat de Martin Luther King. Partie à la recherche de son fils, elle est entraînée au plus près des émeutes qui font rage au cœur de la cité. Une fois encore, Violet prend tous les risques et suit avec détermination son destin, quels que soient les sacrifices.

Au fil du chemin, elle aura gagné sa liberté, le droit de vivre en artiste et en accord avec ses convictions. Et, peut-être, la possibilité d’apaiser les blessures du passé. Aucun lecteur ne pourra oublier Violet-Eliza, héroïne en route vers la modernité, vibrant à chaque page d’une troublante intensité, habitée par la grâce d’une écriture ample et sensible.

Gaëlle Nohant a publié trois romans dont La part des flammes en 2015 (éditions Héloïse d’Ormesson et, en 2017, un roman biographique sur Robert Desnos, La légende d’un dormeur éveillé en 2017 (éditions HdO).


Avec l'Association "Sortir les femmes de l'ombre"
Ajouter à mon calendrier
Le , L'Armitière

Le samedi 7 mars, veille de la Journée internationale pour
les droits des femmes, nous vous convions à un après-midi exceptionnel pour la clôture de notre programmation co-organisée avec l'association Sortir les Femmes de l'Ombre : "L'Armitière célèbre les femmes".

A la croisée des arts urbains et de la littérature, venez à la rencontre d'artistes aux horizons variés. Nous comptons sur vous !

---------

15h : Collage mural de l’œuvre « Haminata » par Lilyluciole

16h-17h : Performances artistiques (Slam & Musique) : Marie Martias et Lil Shazz

17h : Rencontre littéraire avec Maïa Kanaan-Macaux pour son ouvrage « Avant qu’elle s’en aille » (Editions Julliard)

18h : Performance artistique (Slam) : Miss Käely


    "Mamma Maria" (Le Cherche Midi)
    Ajouter à mon calendrier
    Le , L'Armitière

    Inscription gratuite via ce lien
    -----

    Au Mamma Maria, ce bar du sud de l'Italie, il y a toujours quelqu'un. Il y a ceux qui viennent tuer le temps, il y a les enfants qui rêvent devant le comptoir à glaces, il y a les "trop pressés" qui passent juste pour un café, mais qui finiront, malgré tout, par se poser quelques minutes. Il y a les ados qui sirotent un soda, les joueurs de scopa, le curé... Il y a aussi Sofia qui, depuis la terrasse face à la mer, essaie de ne pas trop penser à la vie parisienne qu'elle a quittée. Au Mamma Maria, on vient échanger quelques mots, partager un apéro, esquiver la solitude, et écouter Celentano. On vient également retrouver la bonne humeur (ou non) de Maria, qui est sans aucun doute la mamma de ce petit village tranquille. Tranquille, jusqu'au jour où...

    Serena Giuliano est italienne mais a aussi quelques défauts. Elle écrit – en français – sur les réseaux et sur papier. Son premier roman, Ciao Bella, est paru au cherche midi en 2019.


    "Pourquoi les Juifs?"
    Avec Marek Halter
    Ajouter à mon calendrier
    Le , L'Armitière

    " Soixante-quinze ans après la Shoah, qui décima un peuple plusieurs fois millénaire dont je me réclame, après qu'on a juré d'une voix presque unanime "Plus jamais ça', ce "ça' envahit à nouveau nos trottoirs. En particulier dans l'Europe de l'Ouest, dont la France, patrie des droits de l'homme. Pourquoi toujours les juifs ? "
    Cet essai d'une sobriété percutante passe en revue tous les faux procès faits aux juifs – religieux ou non – au cours des périodes troublées de l'Histoire. Seront-ils encore les boucs émissaires d'une société sans rêves ni prophètes qui, après avoir mis en danger la Terre, ne parvient toujours pas à se libérer de la peur ?

    Archives