Suivez-nous

Événements à la librairie - Prochainement

"La tour abolie"
Avec Gérard Mordillat
Ajouter à mon calendrier
Le , L'Armitière

« Quand les pauvres n’auront plus rien à manger, ils mangeront les riches. »

La tour Magister : trente-huit étages au cœur du quartier de la Défense. Au sommet, l’état-major, gouverné par la logique du profit. Dans les sous-sols et les parkings, une population de misérables rendus fous par l’exclusion. Deux mondes qui s’ignorent, jusqu’au jour où les damnés décident de transgresser l’ordre social en gravissant les marches du paradis.

Auteur d'une trentaine de livres - romans, essais, recueils de poèmes - dont "Vive la sociale !", "Rue des rigoles", "Les Vivants et les Morts", Gérard Mordillat est également collaborateur de "Des Papous dans la tête", la célèbre émission de France Culture, et réalisateur de télévision et de cinéma.
"La brigade du rire", son dernier roman, a obtenu le Prix de L'Humour de Résistance.


"Colorado Train"
Ajouter à mon calendrier
Le , L'Armitière

Durango, 1949. La poussière rouge. L’Amérique profonde, à peine sortie de la deuxième Guerre.C’est dans ce monde-là que grandissent Michael et ses copains.Durham et George passent des journées à construire une fusée ; le gros Don s’efforce d’échapper aux brutes du collège, tandis que Michael consigne les aventures de la bande dans son Cahier. L’enfance, les jeux, les rêves comme une marmite cuisant au soleil de juillet…
Jusqu’au jour où un gosse de la ville disparaît. Avant d’être retrouvé, quelques jours plus tard, à moitié dévoré.
Aussitôt, les cinq copains décident d’enquêter. Dans l’ombre, le tueur – la Chose ? – les regarde s’agiter.
Et bientôt, les prend en chasse.

Thibault Vermot est né à Dijon en 1985 et vit près de Rouen. Agrégé de Lettres, il enseigne au collège et dans le supérieur.
Il avoue un penchant pour Edgar Poe, Stephen King, les films de Kubrick, Edward Hopper et le rock progressif.
Comme Don, il adore les hamburgers, comme Michael la photo ; il nettoie ses binocles comme Durham, avec son t-shirt ; il a
l’imagination débordante de George, et une belle propension aux cauchemars.

"Colorado Train" est son tout premier roman.


Ajouter à mon calendrier
Le , L'Armitière

Les libraires vous présentent leurs "coups de cœur" de cette rentrée littéraire 2017.


    "La Franc-Maçonnerie à Rouen" 1803-1918
    Avec Guy Pessiot
    Ajouter à mon calendrier
    Le , L'Armitière

    Qu’ont en commun :
    – le premier président du Parlement de Normandie Camus de Pontcarré ;
    – les préfets Beugnot et Hendlé ;
    – les maires de Rouen Charles Dieutre, Ambroise Fleury, Théodore Laurent ;
    – Henri Brevière, Louis Brune, Charles Cordhomme, Félix Depeaux, Frédéric
    Deschamps, Louis Desseaux, Louis Lamauve, Théodore Lebreton, Léon Malétra, Georges Pennetier, Félix-Archimède Pouchet, Théodore Visinet…
    Ils ont tous été Frères, francs-maçons, membres d’une loge rouennaise.
    Vous les retrouverez tous, avec des milliers d’autres, dans ce livre sur l’histoire des loges actives à Rouen entre 1803 et 1918. Une période, avant les persécutions de la Seconde Guerre mondiale, où la maçonnerie était moins discrète que de nos jours et où les francs-maçons animaient de nombreuses œuvres caritatives, cours du soir, crèches et sociétés d’édition ayant pignon sur rue à Rouen.
    Ce livre est le fruit de plusieurs années de recherches menées par un groupe de francs-maçons normands, sous la direction d’Hubert Grosdidier. Ses auteurs ont longuement exploré les archives de la maçonnerie française dont celles retrouvées à Moscou après avoir été confisquées par les Allemands.Il s’adresse aux maçons actuels, pour connaître l’histoire de leur loge et les actions des frères qui les ont précédés, mais aussi à un large public soucieux de puiser aux meilleures sources afin d’éviter les images sommaires trop facilement véhiculées par des médias en quête de sensationnel.


      "Dans l'ivresse de l'histoire"
      Avec Bernard Guetta
      Ajouter à mon calendrier
      Le , L'Armitière

      "Je n’ai pas de certitudes mais, en témoignant de ces années, en disant la manière dont je les ai vécues et les ai fait vivre sur le papier ou par les ondes, par la plume ou le micro, je voudrais tenter d’en éclairer le cheminement. Je voudrais laisser un état des lieux à ceux qui nous succèdent, à ceux qui se cherchent une feuille de route dans ce brouillard mondial et dont la vie sera infiniment moins facile et belle que la nôtre, celle des soixante-huitards. 
      Ce livre est donc un récit, à la première personne. J’y raconte telles que je les ai vécues, les cinq révolutions de ma génération – la décolonisation, les années soixante, la révolution conservatrice, l’écroulement du communisme et les révolutions arabes. Je le fais avec les partis pris et les enthousiasmes, les déceptions et la subjectivité d’un enfant de l’après-guerre. Je le fais en message d’espoir aux générations montantes dont la tâche est immense, presque impossible mais, au fond, pas plus qu’au début des années soixante où tout était, déjà, à reconstruire."

      Bernard Guetta est chroniqueur de géopolitique à France Inter, Challenges, L’espresso et Internazionale. Correspondant du Monde dans les années quatre-vingt, à Vienne, Varsovie, Washington et Moscou, il a vécu l’épopée de Solidarité, la révolution conservatrice de Ronald Reagan, la perestroïka et l’effondrement soviétique. Il a dirigé, dans les années quatre-vingt-dix, les rédactions de L’Expansion puis du Nouvel Observateur et reçu cinq prix de journalisme, dont le prix Albert Londres et le Prix européen de la presse.

      Archives