Suivez-nous

Événements à la librairie - Archives

"Une semaine entre deux dimanches"
Ajouter à mon calendrier
Le , L'Armitière

François Jacpierre, député depuis 2007, a dit qu’il ne solliciterait jamais un troisième mandat. Pourtant, ce dimanche 7 mai 2017, à l’issue des élections présidentielles, son parti lui demande de se représenter, non dans sa circonscription d’élection mais à Elbeuf, ville qui l’a vu naître et grandir.
Avant de donner sa réponse, François parcoure une semaine durant les lieux de son enfance, de son adolescence, de sa jeunesse.
Cette semaine nous conduit au dimanche 18 juin 2017 pour découvrir sa réponse. L’occasion de confier son histoire, celle de la vie quotidienne d’une famille nombreuse des années 50 dans un quartier populaire, celle des silences et des non-dits, celle des rires et des pleurs, celle de la vie et de la mort, celle des copains, des amours, des premiers engagements.
Candidat ou non, est-ce le plus important ?

Philippe LEBEAU est né à Elbeuf (76) le 16 janvier 1954 dans le quartier du Puchot avant sa déconstruction et sa réhabilitation dans les années 60. Il est le dernier d’une famille de 6 enfants.
De manœuvre à chimiste, il a travaillé pendant 20 ans dans une usine de l’agglomération elbeuvienne avant de partir diriger une Auberge de Jeunesse dans les Alpes pendant 4 ans. De retour en Normandie, il reprend ses études et dirige plusieurs associations d’éducation populaire dans les domaines de l’action sociale et de l’économie sociale et solidaire.
Ancien militant syndical et politique, il est, aujourd’hui, fortement engagé dans la mouvance associative de l’éducation populaire.
"Une semaine entre deux dimanches" est son premier roman.


"Cupidon a des ailes en carton"
Avec Raphaëlle Giordano
Ajouter à mon calendrier
Le , L'Armitière

Sur inscription: inscription@armitiere.com

Le nouveau roman de l'auteur star Raphaëlle Giordano, après le phénomène "Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une" et "Le jour où les lions mangeront de la salade verte".
Meredith aime Antoine. Éperdument. Mais elle n’est pas prête. Comédienne en devenir, ayant l’impression d’être encore une esquisse d’elle-même, elle veut éviter à leur histoire de tomber dans les mauvais pièges de Cupidon. Alors, il lui faut se poser les bonnes questions : comment s’aimer mieux soi-même, aimer l’autre à la bonne distance, le comprendre, faire vivre la flamme du désir ? Meredith pressent qu’avec ce qu’il faut de travail, d’efforts et d’ouverture, on peut améliorer sa capacité à aimer, son « Amourability ».

Son idée ? Profiter de sa prochaine tournée avec sa meilleure amie Rose, pour entreprendre une sorte de « Love Tour ». Un tour du Moi, un tour du Nous, un tour de l’Amour.

Aussi, afin de se préparer à vivre pleinement le grand amour avec Antoine, elle doit s’éloigner. Prendre le risque de le perdre pour mieux le retrouver. Ils se donnent 6 mois et 1 jour. Le compte à rebours est lancé, rythmé par les facéties de Cupidon.

Meredith trouvera-t-elle ses réponses avant qu’il ne soit trop tard ?

Écrivain, spécialiste en créativité et développement personnel, Raphaëlle Giordano est l’auteure de "Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une", premier roman phénomène, vendu à plus de 2 millions d’exemplaires en France et traduit dans plus de trente pays, suivi par "Le jour où les lions mangeront de la salade verte".


"Les porteurs d'eau"
Avec Atiq Rahimi
Ajouter à mon calendrier
Le , L'Armitière

Sur inscription: inscription@armitiere.com

L’action de ce nouveau roman d’Atiq Rahimi se concentre en une seule journée : le 11 mars 2001. Ce jour-là, les Talibans détruisent les deux Bouddhas de Bâmiyan, en Afghanistan…

Un couple à Paris au petit matin. Tom se lève et s’apprête à partir pour Amsterdam. Il a décidé de quitter sa femme, Rina, qui dort près de lui. Tom est afghan, commis-voyageur, exilé en France. Il souffre de paramnésie, la sensation obsédante de déjà-vu ou déjà-vécu. À Amsterdam, il a rendez-vous avec sa maîtresse, une mystérieuse Nuria. Mais elle a disparu. Lui croit que sa vie bascule quand une vieille femme, Rospinoza, lui révèlera une toute autre histoire...
Un couple à Kaboul au petit matin. Yûsef se lève pour remplir sa tâche quotidienne de porteur d’eau. Il risque sinon la colère des Talibans et 97 coups de fouet sur le dos. Il doit s’arracher à la contemplation de Shirine, la femme de son frère, parti en exil. Candide et solitaire, il éprouve la naissance d’un sentiment étrange, que lui révèle son ami, un marchand sikh afghan, converti au bouddhisme. Et c’est lui, le petit porteur d’eau, qui alors fera basculer la vie des siens…

Un roman où se mêlent les contes et la sagesse d’autrefois, avec la cruauté de l’histoire contemporaine, et deux destins parallèles, tragiques et bouleversants, qui sans jamais se croiser livrent un grand récit poignant, polyphonique, sur l’exil, la mémoire, l’amour et la liberté.

Atiq Rahimi est né en 1962 à Kaboul (Afghanistan), il vit et travaille aujourd’hui à Paris. Il a fait ses études au lycée franco-afghan Estiqlal de Kaboul puis à l’université (section littérature).
En 1984, il quitte l’Afghanistan pour le Pakistan à cause de la guerre, puis demande et obtient l’asile politique en France. Après des études à l’université de Rouen, il passe un doctorat de communication audiovisuelle à la Sorbonne et des films documentaires.
Il a publié 6 livres aux éditions P.O.L dont « Syngue sabour, pierre de patience » qui a reçu le Prix Goncourt en 2008 et est traduit dans le monde entier. Atiq Rahimi a adapté deux de ses livres au cinéma : Terre et cendres et Syngue sabour.


Choix des libraires
Ajouter à mon calendrier
Le , L'Armitière

Une sélection d'albums réalisée et lue par vos libraires !

*Inscription au rayon jeunesse de la librairie*


    "Peut-on réussir sans effort ni aucun talent ?"
    Avec Gilles Vervisch
    Ajouter à mon calendrier
    Le , L'Armitière

    Sur inscription: inscription@armitiere.com

    Le geek suprême, Steve Jobs, l’a écrit : « Je suis convaincu que la moitié qui sépare les entrepreneurs qui réussissent de ceux qui échouent est purement la persévérance. »

    Réussir serait donc une question de volonté : quand on veut, on peut ! Les gens qui réussissent le doivent à leur travail et à leurs efforts, et les gens qui échouent, considérés comme des ratés, n’ont tout simplement aucune volonté. Dans la vie, tout ne serait donc qu’une affaire de mérite personnel.

    À première vue, la méritocratie semble juste, assurant une égalité des chances pour permettre aux plus méritants de s’en sortir par le haut.

    Cependant, cela n’est-il pas aussi illusoire que dangereux ? Qu’est-ce que réussir sa vie ? Une vie réussie est-elle forcément celle d’un startuppeur ? Est-il bien vrai que la vie ne nous offre que ce que nous méritons ? La croyance dans le mérite ne permet-elle pas surtout de culpabiliser « ceux qui ne sont rien », et de tranquilliser ceux qui ont réussi, souvent privilégiés, convaincus qu’ils n’ont de compte à rendre à personne ?

    Dans cet essai décapant et irrévérencieux, Gilles Vervisch déconstruit le mythe contemporain du mérite, en dévoile la face cachée, en révèle les illusions et les effets pervers.

    Gilles Vervisch, agrégé de philosophie, enseigne dans un lycée de la région parisienne. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages de pop philo qui tentent de rendre la philosophie accessible, dont "Quelques grammes de philo dans un monde de pub", "Puis-je vraiment rire de tout ?" et "Star Wars, la philo contre-attaque" (Le Passeur Poche).