Suivez-nous

Avec Hervé Olivier
Le , L'Armitière

Passe sanitaire obligatoire

--------------

Pédalées propose 21 itinéraires littéraires comme autant d’étapes du Tour du France et de virages de l’Alpe d’Huez. Une Grande Boucle intime de 240 km où les succès font écho aux douleurs, les défaites aux exploits. C’est aussi un hommage amoureux et critique à la petite reine, à ses beautés, à ses ratés, à la folie et aux illusions qu’elle fait naître.

Né sur les bords de Loire au début des années 1980, Olivier Hervé est professeur d’histoire-géographie en lycée à Rouen, chroniqueur régulier pour des sites de BD depuis 15 ans, et anime un blog littéraire depuis 2010, L’Espadon, dédié aux éditeurs indé- pendants. Il aime autant la tartiflette et les bretzels que les livres de László Krasznahorkai et les solos de Nikolaï Luganski. Le sport, le punk-rock, la NHL, la littérature et la géographie ont eu raison de lui.

Tous les événements
par (Libraire)
12 janvier 2022

Ils sont étudiant ou retraité, médecin ou représentant, parent solo ou célibataire. Eux, ce sont les voyageurs de l'Intercité n°5789, reliant Paris à Briançon, de nuit. Ils vont être une petite dizaine à faire connaissance, se lier le temps d'une nuit, elle même hors du temps, oublier qu'ils ne sont que des inconnus et se livrer car c'est bien connu, il est toujours plus facile de se raconter à quelqu'un que l'on ne connaît pas et que l'on ne reverra probablement jamais. Mais ce qu'ils ignorent, c'est qu'à l'aube, certains trouveront la mort.
Depuis "Un homme accidentel" et l'émotion que ce roman avait suscitée chez moi, j'attends toujours avec impatience le nouveau Philippe Besson . Et une fois n'est pas coutume, aucune déception! J'ai lu ce dernier opus le souffle presque suspendu parce qu'il sait à merveille nous tenir en haleine. Ses chapitres, courts, imposent une dynamique et un rythme qui sied parfaitement à ce voyage en train.
J'étais dans ce wagon, aux côtés de Julia, Alexis et les autres, j'ai écouté leurs histoires, ressenti leurs émotions, frissonné en sentant la gare de Briançon se rapprocher. Je n'ai eu qu'un seul regret: que ce voyage ne dure pas plus longtemps.

Tous les conseils de lecture