Suivez-nous

Conseils de lecture

Tout cela je te le donnerai

Redondo, Dolores

Fleuve éditions

21,90
par (Libraire)
25 avril 2018

La vérité apporte-t-elle vraiment un soulagement face aux ravages de l'incertitude? Apaise-t-elle les blessures ou agit-elle comme un acide plus virulent encore?
Suite au décès accidentel de son conjoint Alvaro, Manuel Ortigosa découvre qu'un mystère, non des moindres, plane sur la véritable identité de son mari : Alvaro est en effet le chef de famille insoupçonné d'une prestigieuse dynastie aristocratique de Galice, les Muniz de Davila, diabolique matriarcat prêt à tout sacrifier pour s'épargner souffrance, honte et déshonneur.
Aidé d'un garde civil à la retraite, Manuel va peu à peu faire connaissance avec les démons qui tournoyaient autour du nom de son mari, nom qui devait rester propre à n'importe quel prix.
Avec une intrigue remarquable, Dolores Redondo signe un palpitant thriller sur le rejet et la haine; quand l'abomination est l'ultime recours à l'opprobre.


Douces déroutes

Sabine Wespieser Éditeur

19,00
par (Libraire)
23 avril 2018

"Après le majestueux "Bain de lune" (Prix Fémina 2014), Yanick Lahens nous offre un nouveau roman intitulé "Douces Déroutes", un titre intrigant, ambivalent qui nous emporte aux confins de la beauté et de la force.
Ambiguïté fascinante, failles déroutantes et séduisantes d’Haïti, - "la à jamais foutue mais qu’on arrive pas à achever" - et, tant mieux, parce que par la plume talentueuse de son auteure, elle même haïtienne , elle nous entraîne au plus près de l’ile, sans atermoiements ni masque. Vérité «crasse»,essence viscérale, mots vitaux. La littérature que l’on étreint, une musique qui entête, un refrain comme un écho en chacun d’entre nous. Pas
d’accommodement, aucune concession. Un regard juste,acéré, aiguisé et tendre.
Le roman débute par une lettre d’aurevoir du juge Raymond Berthier à son épouse, préfigurant sa mort prochaine. Il sait qu’elle est imminente. Il ne s’est jamais plié face à la corruption ambiante. Il va le payer de sa vie.
Cet évènement terrible est un tremplin inaugural qui permet à Yanick Lahens de nous plonger sans tarder au cœur de Port-au-Prince - « cette ville est une étrange géhenne. Où le feu ne peut pas être complètement feu » - en compagnie de celles, ceux qui ont compté ou approché de près ou de loin l’intègre juge Berthier.
Se tenir au chaud les uns contre les autres, s’écouter, se parler, se regarder, s’apprécier, se respecter, c’est ce que sous-tend l’écriture de Y. Lahens qui passe du « il » au « je " dans les différents chapitres ponctués de citations poétiques, d’œuvres musicales, souffle romanesque de l’Universalité et profonde affection pour un pays, son peuple.
« Ici, il faut tout prendre. Marcher sur des braises, l’incandescence dans les yeux, la tête dans des nuages, de merveilleux nuages. Oui, il faut prendre le feu et les nuages. L’ombre et la lumière. »
Pas à choisir entre fiel et miel. La nature humaine est cette douce alliance. « La terre s’embrase. L’amour, vite. La vie, vite. La vie quand même".


Fédération T1

Soleil

14,95
par (Libraire)
13 avril 2018

Un excellent thriller S.F.

Une BD policière avec pour toile de fond New York dans un avenir proche, colonisée par plusieurs races extraterrestres.
Au fil de l'enquête, l'histoire nous dévoile les différentes étapes de la conquête de notre planète par des aliens dominateurs.
À qui se fier dans ce vaste bras de fer diplomatique entre humains et extraterrestres?
À noter côté dessin les savoureux panoramas d'un New York futuriste.
Une réussite!


La Méthode Sisik
15,00
par (Libraire)
13 avril 2018

Avec sa si géométrique couverture jaune, ce roman ne laisse pas indifférent et ce qui est encore plus agréable c'est que l'on peut en dire autant pour le texte qu'elle protège.

Salvador Beckett est un chercheur qui invente des nouveaux lieux de détention, la prison "Lucile" est destinée bien plus qu'à l'emprisonnement à la perpétuité : à l'éternité. Cette idée lui a été largement inspirée par le vieil homme Grégoire Sisik qui semble, par son mode de vie, avoir stoppé le temps. Il est le doyen de l'humanité. Ce solitaire a conditionné tout son quotidien par une grande répétition d'activités desquelles il ne déroge pas, tous les jours sont les mêmes et rien ne vient perturber cette ritualisation. Nouvel héros mythologique, parce qu'il semble avoir stoppé le temps, il éveille la curiosité de toute une population jusqu'à sa mort en 2084 à l'âge de cent quarante-neuf ans.

Il faut alors imaginer que nous sommes plongés dans une société où les capteurs de pensées ont été inventé, que la surveillance est accrue, les libertés de chacun sont amoindries, l'incarcération commune, les prisons surpeuplées.

Dans ce conte philosophique, Laurent Graff manie finement l'humour noir et sublime l'absurdité d'un monde où la pensée est aussi répréhensible qu'un crime.


Mon désir le plus ardent

Éditions Gallmeister

22,70
par (Libraire)
11 avril 2018

Les veinards

Maddy et Dalt, "les veinards", comme ils se surnomment, s'aiment d'un amour si parfait qu'ils estiment que les autres couples peuvent difficilement espérer connaître un attachement aussi extraordinaire que le leur.
Tous deux épris d'espace, de nature, de rivières et de liberté, ils fondent après leur mariage une entreprise de rafting dans l'Oregon jusqu'à ce qu'une sclérose en plaques soit diagnostiquée à Maddy (alors enceinte de leur premier enfant) et trahisse ainsi leur projet de vie.
Avec un amour indéfectible et un inaltérable sens de l'humour et de la dérision, ils vont, ensemble, dans une admirable complicité, tenter de continuer, quoiqu'il advienne, à vivre heureux. Impuissants face au piège tendu par la maladie, ils s'évertuent à réprimer leur rage et à œuvrer pour leur bonheur, néanmoins usés par la peur de ce que le sort leur réserve.
Pudiquement, sans pathos, P. Fromm raconte avec une délicate sensibilité l'histoire d'un amour absolu, impérissable, dont la force considérable parvient à transcender l'adversité.
Tout simplement admirable.